L'auteure et cinéaste Marceline Loridan-Ivens meurt à l'âge de 90 ans

Antoine Oury - 19.09.2018

Edition - Les maisons - Marceline Loridan-Ivens - Loridan Ivens mort - Loridan Ivens livre


L'auteure et cinéaste Marceline Loridan-Ivens est décédée ce mardi 18 septembre 2018 à Paris, à l'âge de 90 ans. Rescapée des camps de concentration, elle fréquente des intellectuels français après la Seconde Guerre mondiale, dont le philosophe Henri Lefebvre et le sociologue Edgar Morin. Documentariste, elle rencontre Joris Ivens, avec qui elle partagera sa vie et réalisera de nombreux documentaires.


Koningin Beatrix, Joris Ivens, et Marceline Loridan-Ivens en 1989 (Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0)


Née le 19 mars 1928 à Épinal de parents juifs polonais, Marceline Loridan-Ivens grandit dans le Vaucluse et s'engagea dans la Résistance au cours de la Seconde Guerre mondiale. Capturée par la Gestapo, elle est déportée avec son père à Auschwitz-Birkenau en 1944, puis à Bergen-Belsen et enfin à Theresienstadt. Elle est libérée le 10 mai 1945 par l'Armée rouge, laissant dans les camps une quarantaine de membres de sa famille, disparus.

Pas vraiment convaincue, à terme, par le Parti communiste, elle rejoint rapidement, en 1955, les intellectuels déviationnistes que sont Henri Lefebvre ou Edgar Morin, et s'engage pour la libération de l'Algérie en soutenant le FLN.

En 1962, elle coréalise avec Jean-Pierre Sergent un documentaire, Algérie, année zéro. Tous ses films suivants seront réalisés en collaboration avec Joris Ivens, qu'elle rencontre et épouse en 1963, à l'exception de La Petite Prairie aux bouleaux (2003). Ensemble, ils réalisent notamment Comment Yukong déplaça les montagnes (1976) et Les Kazaks (1977).
 

Mort du réalisateur et écrivain
Claude Lanzmann


En 2015, elle publie Et tu n'es pas revenu, chez Grasset, écrit avec Judith Perrignon, une lettre à son père Schloïme mort en déportation. Le récit lui avait valu le Prix Jean-Jacques-Rousseau cette même année. En 2018, elle publie chez le même éditeur L'amour après, une réflexion introspective sur la possibilité d'aimer après la déportation, à nouveau coécrit avec Judith Perrignon.
 

Mise à jour 20/09 :


La Scam, Société civile des auteurs multimedia, a rendu hommage à Marceline Loridan-Ivens :
 

Elle était frêle mais pas fragile. Elle ne baissait jamais les yeux, se tenait toujours droite. Une flèche rousse, un feu follet, une force, radieuse et généreuse. Avec le cinéaste Joris Ivens, son grand amour, elle voulait déplacer des montagnes : celles de l’ignorance, de la bêtise, du colonialisme, de l’antisémitisme.

Marceline Loridan-Ivens, née Rozenberg, était revenue du néant. Dès lors, sa vie et son œuvre se sont confondues en un puissant, émouvant et permanent témoignage. Elle était devenue une des figures de proue du cinéma vérité aux côtés de Jean Rouch, d’Edgar Morin, de Frederick Wiseman…

Militante acharnée et infatigable de la dignité humaine, réalisatrice, écrivaine, femme d’exception et de contradiction, les auteurs et les autrices de la Scam saluent respectueusement sa mémoire. Marceline Loridan-Ivens a rejoint pour toujours les ombres de sa « Petite Prairie aux bouleaux ». Puisse son témoignage être raconté, enseigné, transmis aux nouvelles générations…


La ministre de la Culture Françoise Nyssen a aussi publié un message : « Indignée avant l'heure, Marceline Loridan-Ivens s'est engagée dans toutes les grandes causes de l'après-guerre, du conflit algérien à la guerre du Vietnam. Avec un seul et unique objectif : défendre les hommes et les femmes opprimés et non des régimes politiques. Marceline Loridan-Ivens, c'était aussi une façon bien à elle d'aborder sans fard, avec sa faconde inénarrable, les mille et un détails d'une vie de femme, la sienne, depuis les caves de Saint-Germain-des-Prés jusqu'au Paris de la Nouvelle Vague », indique notamment la ministre.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.