L'autoédition au rang des résolutions de l'année pour les Français

Julien Helmlinger - 14.01.2014

Edition - International - Autoédition - Ecrivains - Etude


En prévision du changement d'année, en novembre dernier, la plateforme d'édition Blurb, en collaboration avec One Poll, a mené son étude quant aux résolutions créatives qu'aurait prises un panel composé d'un millier de Français. D'après les résultats publiés en ce début d'année 2014, les douze mois à venir devraient connaître une montée en puissance de l'autoédition, avec près d'un sondé sur deux qui aurait fait le voeux de publier un livre.

 

 

 

 

Ainsi, les résultats semblent révéler que les Français auraient beaucoup d'histoires à raconter par le biais de la création de leur propre livre. Ce voeux d'écriture et de publication constituerait la bonne résolution 2014 pour non moins de 49.9 % des sondés âgés entre 18 et 44 ans. Si chacun d'entre-eux n'aura pas l'opportunité de signer avec un grand groupe éditorial, en revanche, les laissés pour compte et autres convaincus pourront se rabattre sur l'autoédition.

 

Ils auront été 47 % dans le panel à penser qu'il serait amusant de créer son propre livre, 23 % à faire état de leur envie de réaliser quelque chose de plus créatif de leur vie, et 22 % à estimer avoir un contenu approprié qui mériterit une transposition sous forme de livre ou album.

 

Au rang des sujets privilégiés dans le domaine de l'autoédition, selon l'enquête : 44.2 % des Français de 45 ans et plus souhaiteraient concocter un livre de famille. Âgés entre 18 et 44 ans, ils seraient 34.5 % à vouloir publier un livre de recettes, contre 32.9 % à envisager un livre de voyages.

 

Sur sa plateforme française, depuis début 2013, Blurb a constaté une augmentation de 147 % de réalisations dans le domaine des titres pour enfants, un accroissement de 51 % en beaux livres de photographies et une hausse de 400 % pour ce qui concerne les bouquins réalisés à partir de blogs personnels.

 

Parmi les freins au passage à l'acte, les membres du panel craignaient parfois de ne pas avoir assez de temps pour réaliser leur livre, que la démarche soit trop coûteuse ou ardue en fonction de leurs moyens, ou déploraient tout simplement ne pas savoir par où commencer une telle entreprise.

 

Qu'il s'agisse de celle de Blurb, ou celles autres de ses concurrents, les plateformes d'autoédition littéraire offrent désormais une variété d'outils destinés à libérer la créativité des écrivains. Avec des librairies en ligne et autres solutions de marketing et diffusion, des possibilités d'impression à la demande ou tout numérique, les auteurs ne manqueront pas de moyens de se révéler au public.