L'avenir d'Autrement Jeunesse : "des réponses évasives et condescendantes"

Nicolas Gary - 29.11.2014

Edition - Les maisons - Autrement jeunesse - livre lecture catalogue - librairies commercialisation


La semaine passée, un collectif d'auteurs de la maison d'édition Autrement jeunesse, filiale de Flammarion, interpellait dans une lettre ouverte les responsables. Les Histoires Sans Fin, qui avaient fait paraître cette première tribune, viennent de recevoir un nouveau courrier des auteurs, dépités de la réponse qu'ils ont reçue de Charlotte Gallimard, PDG de Casterman et Alternatives.

 

 

 

 

La responsable a en effet assuré dans la presse que le catalogue d'Autrement Jeunesse continuerait de vivre. Certes, mais qu'est-ce que cela signifiait ? Les auteurs se sont donc fendus d'une seconde réponse, considérant l'intervention de Charlotte Gallimard « évasive et quelque peu condescendante ». 

 

Ils assurent avoir, de leur côté, ouvert le plus largement possible les discussions, et « avoir fait preuve de notre volonté de dialogue ». Le problème reste donc le « silence de Madrigall », la holding de Gallimard, qui possède désormais le groupe Flammarion. Or, ce qui blesse le plus les auteurs, dans ces échanges sans réel interlocuteur, ce sont les tentatives pour noyer le poisson. 

 

Si le catalogue d'Autrement jeunesse continuera de se retrouver dans les librairies, comme l'assurait Charlotte Gallimard, il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. De fait, on trouvera les ouvrages, mais 

la création est arrêtée, il n'y a plus d'équipe éditoriale, plus d'opération de promotion (absence d'un stand Autrement à Montreuil, pas de site Internet) : la marque Autrement va donc disparaître à petit feu, ce qui revient à fermer un catalogue, lentement mais sûrement. Ne jouons pas sur les mots, nous savons tous les manier.

 

Autrement dit : vendre les titres qui restent, oui, écouler le fond, certes, mais sans nouveautés, sans un nouvel engagement, rien n'arrivera. « Quelles que soient les fausses raisons qui ont poussé Charlotte Gallimard à se séparer d'Autrement Jeunesse, il aurait fallu les communiquer en premier lieu aux auteurs, ensuite à l'ensemble de nos partenaires, afin qu'au moins on reconnaisse la valeur d'un catalogue et sa cohérence, et que la fin – puisque c'est d'une fin dont il s'agit – se fasse dans la sérénité. »

 

Et à ce jour, les auteurs, qui auraient pu considérer l'idée de replacer leurs ouvrages dans certaines collections ou chez d'autres marques de Madrigall, remettent sincèrement en cause cette possibilité. 

Nous continuons donc à demander à Charlotte Gallimard du concret : une position clarifiée, une communication claire à destination de la presse et des libraires, une réponse personnalisée à chaque auteur sur la reprise ou non de ses titres par l'un des « labels » de Madrigall.

Puisqu'il semble inévitable qu'Autrement jeunesse disparaisse, qu'il disparaisse dans la dignité et le respect de ses auteurs et illustrateurs.

 

Dans les allées du Salon du livre jeunesse de Montreuil, certains n'hésitent pas à pointer les problèmes récurrents, depuis le rapprochement entre Flammarion et Gallimard. « Le sort d'Autrement n'en découle pas directement : il symbolise une manifestation supplémentaire de méthodes pas toujours respectueuses de chacun. On le sait, on en parle le moins possible, et on commet les erreurs de communications les plus élémentaires... » Dans une période où les auteurs attirent de plus en plus l'attention sur la précarisation de leur métier, les réponses « évasive[s] et quelque peu condescendante[s] » ne sont certainement pas les meilleures à formuler.

 

 

À retrouver en intégralité chez Les Histoires San Fin

 

Le collectif des auteurs signataires

Beatrice Alemagna, Géraldine Alibeu, Ronan Badel, Sandrine Bonini, Gilles Bonotaux, Vincent Bourgeau, Aurore Caillas, Marie Caudry, Olivier Charpentier, Delphine Chedru, Janik Coat, Anne Cortey, Alex Cousseau, Gauthier David, Malika Doray, Gaëtan Dorémus, Amélie Fontaine, Bruno Gibert, Valentine Goby, Philippe Godard, Raphaël Hadid, Candice Hayat, Philippe de Kemmeter, Frédéric Kessler, Stéphane Kiehl, Florence Koenig, Jessie Magana, Anaïs Massini, Pierre Mornet, Muzo, Alexandra Pichard, Yves Pinguilly, Olivier Tallec, Anne Terral, Émilie Vast.