L'avenir de Flammarion scellé dans quelques jours

Clément Solym - 30.04.2012

Edition - Economie - Flammarion - RCS MediaGroup - vente


Les différents dossiers de candidatures au rachat de Flammarion, propriété pour partie du groupe italien RCS MediaGroup, ont tous été reçus. Et dans quelques jours maintenant, rapportent Les Echos, on saura qui sera choisi pour la reprise du groupe d'édition. 

 

Pour l'heure, on compte cinq repreneurs, mais l'information importante reste que les offres seraient en deçà de ce que MediaGroup escomptait. Et à ce titre, MediaGroup pourrait décider de ne plus sortir du capital. La date limite de dépôt de dossier est prévue pour mercredi, et il est peu probable que l'on découvre un candidat de dernière minute. 

 

 

 

Dans les starting-blocks, les éditions Gallimard, qui s'étaient portées acquéreuses en 2000, face à RCS MediaGroup - qui avait alors emporté Flammarion pour 160 millions €. L'offre de Gallimard, proche de 200 millions €, pourrait alors ne pas être la plus convaincante. L'avantage de Gallimard est d'avoir dévoilé sa candidature bien avant que le dossier ne soit officiellement ouvert.

 

Face aux éditions Gallimard, le trio Albin Michel- Actes Sud, auxquels s'est ajouté le fonds d'investissement Chequers Capital.

 

Si entre temps, HarperCollins, l'américain a été évoqué, le nom d'Editis a lui aussi été cité, mais ce dernier ne semble pas vraiment faire figure de favori.

 

Enfin, le Fonds Stratégique d'Investissement avait également fait part de son intention d'intervenir sur ce dossier. La maison d'édition « fait partie des dossiers que nous avons sur notre écran radar », avait déclaré en mars le directeur général du FSI, Jean-Yves Gilet à Reuters. Son intention était de faire « en sorte qu'il y ait une solution française pour la poursuite de l'activité de cette belle maison d'édition ». 

 

Reste donc à savoir si l'actuel propriétaire trouvera les offres des candidats à la hauteur de ses attentes. 

 

Pour sa part, le groupe La Martinière avait rapidement assuré qu'il ne prendrait pas part à ces enchères. « Nous ne sommes pas prêts à déposer une offre mercredi (pour le rachat de Flammarion), car nous pensons que ce n'est pas forcément la bonne période pour une acquisition de cette ampleur », expliquait son PDG, Hervé de la Martinère. 

 

Mise à jour 12h02 :

 

Contacté par ActuaLitté, RCS MediaGroup nous explique qu'aucune information officielle n'est encore disponible. « Le 2 mai se tiendra notre réunion annuelle des actionnaires et se déroulera ensuite celle du bureau. » Il faudra donc attendre ce moment pour disposer de plus amples éléments.