L'avenir du numérique pour les enfants

Clément Solym - 12.12.2010

Edition - Société - lecture - enfants - numérique


Un séminaire s’est tenu le 7 décembre en ligne pour débattre de « l’édition pour enfants à l’ère du numérique ». Animé par Milliot Jim, codirecteur de Publishers Weekly, il a rassemblé Susan Katz, présidente de HarperCollins Children's Book Group, Rick Richter, fondateur de Ruckus Media, et Kate Wilson, fondatrice de la société britannique Nosy Crow.

Chaque entreprise a d’abord présenté sa façon d’aborder le numérique puis a répondu à quelques questions des internautes présents, raporte Publishing Perspectives.

Pour ouvrir le débat, Milliot Jim a rappelé que l’édition numérique pour enfants était en retard sur l’édition pour adultes, mais tendait à la rattraper. Les trois participants se sont tous accordés sur la question de l’intérêt du numérique et ont d’ailleurs montré les nombreuses possibilités d’utilisation du numérique.


HarperCollins est une maison d’édition qui propose des livres sous tous les formats –même si elle s’apprête à fermer son ebook store. Elle se sert essentiellement du numérique pour sa stratégie marketing : elle utilise, par exemple, des sites interactifs pour accroître la lecture de ses publications par les jeunes adolescents. Selon les dires de Susan Katz, cette stratégie a pour l’instant été couronnée de succès.

Ruckus Media, quant à lui, possède un catalogue exclusivement constitué d’applications destinées aux enfants. Richter affirme créer une « synergie » avec les versions papier en ajoutant des fonctions interactives permettant aux enfants de personnaliser l’histoire. De plus, les narrateurs choisis sont souvent des célébrités, comme Robin Williams ou Meryl Streep. Richter a tout de même avancé les difficultés d’éditer seulement des applications : la concurrence est rude et le consommateur hésite souvent à mettre de l’argent dans une application.

Nosy Crow est une entreprise qui produit aussi bien des livres papier que des applications. Kate Wilson a d’ailleurs fondé Nosy Crow sur cette idée : choisir le format en fonction du contenu de l’ouvrage et donc le rendre plus attractif. Leurs premières publications seront disponibles en janvier.

Le séminaire a finalement abouti à un consensus général sur le futur de l’édition pour enfants. Selon les participants, l’édition numérique pour enfants est en pleine expansion, et constitue un prolongement de l’édition papier plus qu’une entrave à celle-ci.