L'Écosse veut instaurer la carte de bibliothèque dès la naissance

Antoine Oury - 16.03.2015

Edition - Bibliothèques - Écosse bibliothèques - lecture publique - carte de prêt enfance


L'Écosse, si elle est aux prises avec l'austérité et les restrictions budgétaires, souhaite mettre en avant le service public des bibliothèques auprès de la population. La ministre de la Culture du pays, Fiona Hyslop, a indiqué qu'un programme pilote pour fournir une carte de bibliothèque dès la naissance serait mis en place prochainement, et qu'une trentaine d'établissements avaient manifesté leur intérêt. 

 

Searching

Une bibliothèque à Édimbourg, en Écosse (photo d'illustration, Strevo, CC BY 2.0)

 

 

« Le développement du programme pilote est encore tout récent, mais nous souhaitons fournir aux enfants des cartes de bibliothèques validées, à différents moments de l'enfance, dès la naissance et jusqu'à l'école primaire », a expliqué la ministre de la Culture écossaise Fiona Hyslop. Le programme pilote sera en place dès la prochaine année budgétaire, et ses premiers effets seront observés.

 

L'objectif étant bien entendu que la suppression d'une étape administrative incite les parents et les enfants à se rendre plus facilement dans les établissements de prêt. 

 

Entre 2008 et 2013, 3,6 % des bibliothèques du pays auraient mis la clé sous la porte, contre 7,9 % en Angleterre, 11 % au Pays de Galles et 11,5 % en Irlande du Nord. En 2009, le nombre de bibliothèques publiques en Écosse était estimé à 541 établissements et 82 bibliothèques mobiles.

 

Début mars, le gouvernement britannique a annoncé un grand plan pour soutenir et promouvoir la lecture publique, en s'appuyant sur les bibliothèques scolaires. Néanmoins, les professionnels ont dénoncé un plan sans investissement financier, alors que les budgets ont fondu de 783 à 757,3 millions £ en 2013-2014.