L'écrivain Amin Maalouf attaqué pour son intervention sur la chaîne israélienne i24news

Joséphine Leroy - 10.06.2016

Edition - Société - Amin Maalouf Liban Israël - Liban Amin Maalouf - Grasset Maalouf liban


L’écrivain et académicien franco-libanais Amin Maalouf a été pris à partie par la section libanaise de BDS [Boycott, Désinvestissement Sanctions, une organisation favorable au boycott d’Israël, NdR].  À l’origine de ces critiques farouches, une interview de l’écrivain dans l’émission « Culture » de la chaîne israélienne i24news datant du 2 juin.

 

23

(Tasnim Aslam / CC BY-SA 2.0)

 

 

L’intervention d’Amin Maalouf sur la chaîne i24 news a fait des esclandres du côté des partisans du BDS. Ce ne sont pas tant les propos de l’écrivain franco-libanais qui ont provoqué la polémique, mais davantage la raison même de sa venue sur la chaîne. Dans l’émission, celui qui est aussi académicien ne faisait que parler de son nouveau livre, Un fauteuil sur la Seine (éd. Grasset), et de ses dix-huit prédécesseurs à l’Académie française, dont il fait partie depuis 2011, occupant le fauteuil de Claude Lévi-Strauss. Le problème vient d’ailleurs. i24 news est financée par Patrick Drahi. Dans son communiqué, le bureau libanais du BDS écrit qu’« une recherche rapide sur cette chaîne de télévision révèle qu’elle a été fondée par Patrick Drahi, propriétaire de Hot, une société de télécommunications israélienne, et homme le plus riche de l’“entité sioniste” ». 

 

 « Le siège de cette chaîne est situé à Jaffa. Lorsqu’elle a été créée, son PDG, Frank Melloul, a annoncé “vouloir lutter contre les préjugés contre Israël”. L’objectif déclaré de la chaîne est d’amener Israël au monde et d’amener le monde à Israël », croit bon d’informer le BDS.  

 

« Est-ce qu’Amin Maalouf était au courant de tous ces faits quand il a accepté d’être interviewé ? Nous sommes sûrs que non, parce qu’autrement, cela signifie qu’il utilise sa réputation, sa créativité et son appartenance à l’Académie française pour aider cette chaîne de télévision “à amener Israël dans le monde” », poursuit encore la branche libanaise de l’organisation. « En donnant son accord pour une interview à cette chaîne, Maalouf donne un blanc seing au rôle que cette chaîne, avec le reste des médias israéliens, remplit en soutenant l’atroce politique israélienne », juge le BDS. 

 

« Si Maalouf n’a pas saisi l’identité de la chaîne, il doit présenter aux Palestiniens des excuses pour son erreur ainsi qu’au peuple libanais et à toute la nation arabe », finit par dire le communiqué. La branche française de BDS n'a pour le moment pas traduit le communiqué sur son site. (via i24news)

 

Les quotidiens libanais Al-Akhbar et Al-Safir, qui font de la lutte contre Israël leur credo, ont alimenté les critiques contre l'écrivain. Mercredi, l'éditorial du quotidien Al-Akhbar titrait même : « Léon l'Israélien », en référence à son livre Léon L'Africain. « N'a-t-il pas honte de cette “reconnaissance” implicite d'Israël ? » « La trahison d'un “intellectuel”», accusait pour sa part Al-Safir. 

 

Ziyad Makhoul, un des rédacteurs en chef du quotidien L'Orient-Le Jour, a porté secours à l'écrivain sur Facebook : 

 

 

 

Amin Maalouf, qui est né à Beyrouth en 1949, s’est installé en France en 1976. Écrivain et journaliste, il a raflé plusieurs prix de littérature — dont le Goncourt, en 1993, pour Le Rocher de Tanios (éd. Grasset). Il défend avec acharnement les identités multiples. Dans le livre Origines (éd. Grasset), le romancier évoque cette quête de l’identité. Il y écrit :

 

D'autres que moi auraient parlé de “racines”. Ce n'est pas mon vocabulaire. Je n'aime pas le mot “racines”, et l'image encore moins. Les racines s'enfouissent dans le sol, se contorsionnent dans la boue, s'épanouissent dans les ténèbres ; elles retiennent l'arbre captif dès la naissance, et le nourrissent au prix d'un chantage : “Tu te libères, tu meurs !" Les arbres doivent se résigner, ils ont besoin de leurs racines, les hommes pas.

 

L'émission à laquelle a participé Amin Maalouf : 

 


Pour approfondir

Editeur : Grasset Et Fasquelle
Genre : litterature...
Total pages : 336
Traducteur :
ISBN : 9782246861676

Un fauteuil sur la Seine ; quatre siècles d'histoire de France

de Amin Maalouf (Auteur)

En racontant la vie et les aventures des dix-huit personnages qui se sont succédé au 29e fauteuil de l'Académie française depuis 1634, Amin Maalouf ne retrace pas seulement cette " généalogie en partie fictive " dont parlait son prédécesseur Lévi-Strauss ; il nous fait revivre de manière charnelle, incarnée, quatre siècles d'histoire de France.

J'achète ce livre grand format à 20 €