L'écrivain chinois Liao Yiwu s'exile en Allemagne

Clément Solym - 11.07.2011

Edition - Société - Yiwu - liao - chine


L'un des auteurs chinois contemporains les plus audacieux s'est exilé en Allemagne pour échapper à la censure, alors qu’il vient de recevoir une bourse d’un an par une institution universitaire allemande. « La chose la plus importante pour moi est la liberté de publier, la liberté d’écrire », souligne Liao Yiwu à CBCnews.


A l'abri des pressions du gouvernement chinois, l'auteur a enfin pu annoncer la publication de son nouveau roman For One Song and A Hundred Songs vendredi dernier à Berlin.

Ce livre relate son vécu d'auteur engagé en Chine, ainsi que son expérience de quatre ans de prison que lui avait valu la publication du poème Le grand massacre - L'Ame endormie, (trad. Shanshan Sun et Anne-Marie Jeanjean, Éditions L'Harmattan, 2008), se révoltant contre le massacre de Tian An Men de 1989.

Ces derniers mois, les autorités avaient multiplié les menaces à l’encontre de l’écrivain et venaient de le forcer à signer un accord pour qu’il ne publie pas son livre à l’étranger. Elles l’avaient également empêché de se rendre à un festival de littérature en Australie en mars dernier.

Le livre For One Song and A Hundred Songs sera publié à Taïwan et en Allemagne le 21 juillet 2011. Liao se rendra également aux Etats-Unis et en Australie pour la promotion du livre.

Liao Yiwu est également connu pour le roman, Quand la terre s’est ouverte au Sichuan : Journal d’une tragédie (trad. Marie Holzman et Marc Raimbourg, Éditions Buchet/Chastel, 2010),qui  revient sur les tremblements de terre au Sichuan, ses conséquences sur les sinistrés et les responsabilités du gouvernement chinois dans des reconstructions bâclées.

Crédit photo : Verlag