L'écrivain et cofondateur du Point Georges Suffert est mort

Clément Solym - 18.01.2012

Edition - Société - Georges Suffert - écrivain - Le Point


Le directeur du Point Franz-Olivier Giesbert a indiqué à l'AFP que son cofondateur, le journaliste et écrivain Georges est décédé. Une carrière chargée puisqu'il a été rédacteur en chef pour de nombreux journaux (L'Express, Témoignage chrétien, La Manche Libre,...) avant d'écrire ses propres ouvrages.

  

Le cofondateur du magazine Le Point, Georges Suffert est décédé mardi d'une crise cardiaque. Il avait joué un rôle fondamental lors de la création du magazine Le Point avec Claude Imbert en 1972. Tour à tour rédacteur en chef de Témoignage chrétien et des Cahiers de la république, il fera aussi un saut par l'Express.

 

Étudiant en Lettres à la Sorbonne, il se destinera finalement au journalisme. Tout au long de sa carrière journalistique, il s'est illustré par ses combats, contre la guerre d'Algérie et en faveur de la décolonisation. Être éditorialiste politique ne l'a pas empêché de signer des enquêtes d'investigation notamment sur Henri Curiel, qui a fait grand bruit. 

 

 

 

En 1976, il signe une enquête dans les colonnes du Point, qui charge le révolutionnaire Henri Curiel et l'accuse de terrorisme. En une du magazine est titré « le patron des réseaux terroristes ». Quelques temps après la parution de l'enquête, Henri Curiel est assassiné dans demystérieuses conditions . La mort de Curiel avait eu un effet négatif sur la carrière du journaliste, qui avait stagné.

 

Georges Suffert était aussi écrivain. Il avait signé une histoire de l'Église, Tu es Pierre, qui a remporté le prix des Maisons de la presse en 2000. Son livre Le Pape et l'Empereur avait quant à lui obtenu le prix Cazes en 2003.

 

Retrouver Georges Suffert sur Comparonet

 

Il avait aussi dénoncé le parisianisme et le politiquement correct dans son essai Les intellectuels en chaise longue. Une première.