Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'écrivain et poète algérien Malek Alloula est décédé à Berlin

Julien Helmlinger - 19.02.2015

Edition - International - Malek Alloula - Poète - écrivain - Assia Djebar


Ce mardi 17 février au soir, le poète, critique et essayiste algérien Malek Alloula est décédé à l'âge de 77 ans, à Berlin où il se trouvait en résidence d'écriture. Il disparaît quelques jours à peine après celle qui fut son épouse, l'académicienne franco-algérienne Assia Djebar, décédée le 6 février. Auteur d'une dizaine de volumes de poésies et de romans publiés en France et au Maghreb, il sera inhumé à Oran, sa ville natale.

 

 

Photo via Editions Barzakh

 


Malek Alloula est né en 1923 dans l'Algérie profonde, « en pleine paysannerie », 20 mois après son frère, le dramaturge et comédien Abdelkader Alloula, assassiné en 1994 par des islamistes. Après avoir suivi des études de lettres modernes à la faculté d'Alger, puis à la Sorbonne à Paris, où il a fait sa thèse sur Denis Diderot et le Siècle des Lumières, il s'est installé pour de bon dans la capitale en 1967.

Il a depuis publié des recueils de poésies comme Villes et autres lieux, Rêveurs/Sépultures, L'Exercice des sens, Mesures du Vent, L'accès au corps et Les Festins de l'exil. Des ouvrages lus sur les deux rives de la Méditerranée. Sur le site de son éditeur algérien Barzakh, qui a réédité l'intégralité de son oeuvre, on peut lire que l'écrivain constitue « une figure discrète et essentielle de littérature algérienne ».

La ville, la beauté des paysages, la vie rurale ou encore les corps de femmes font partie des thèmes récurrents de ses écrits, généreux en métaphores et symboles. En 1982, dans les pages de son recueil Rêveurs/Sépultures, il écrivait par exemple : « D'un rire qui se suspend/ En ces sentiers où vous halent/ D'équivoques compagnes/ Voici que s'inverse la fête/ Sur vos profils à contre-jour/ Naissant et mourant ici à vos corps de femmes. »

Outre la poésie, Malek Alloula a également écrit des essais et critiques. Son dernier ouvrage publié est un roman photo intitulé Paysage d'un retour, en 2010 avec le photographe Pierre Clauss.