L'écrivain et scénariste Fred Kassak est mort

Antoine Oury - 02.05.2018

Edition - Les maisons - Fred Kassak - Fred Kassak décès - Fred Kassak livres


L'écrivain et scénariste Fred Kassak, né à Paris le 4 mars 1928, est mort le 12 avril dernier à l'âge de 90 ans, a indiqué sa fille Christiane Humblot à l'AFP. À la tête d'une œuvre impressionnante, Kassak s'était spécialisé dans le polar et le roman policier, et reste connu pour la série télévisée Les cinq dernières minutes.


Image extraite des Cinq dernières minutes
 

 

Pierre Humblot, de son vrai nom, a marqué la littérature policière avec de nombreux noms : Kassak, donc, mais aussi Jean Céric et Pierre Civry, autant de pseudonymes qu'il avait adoptés au cours de sa carrière. Humblot embrasse très vite l'écriture puisqu'il signe son premier roman policier sur les bancs du lycée, s'inspirant de son environnement et de ses professeurs pour en composer l'intrigue.

 

Un passage au sein de l'armée ne lui fait pas renoncer à ses aspirations littéraires et, après s'être essayé à la poésie, le jeune Pierre Humblot se tourne vers le théâtre. Il signe ainsi Juanito, le séducteur ingénu, une pièce jouée l’École d’Art dramatique du Vieux-Colombier et qui lui permet de s'offrir la machine à écrire sur laquelle il écrira ses romans d'espionnage.

 

Il termine ainsi en 1957 Tonnerre à Tana, publié par les éditions de L'Arabesque, pour lequel il crée le pseudonyme de Fred Kassak. Il publie plusieurs romans cette même année, puis On n'enterre pas le dimanche, toujours chez L'Arabesque, en 1958, qui lui vaut le Grand prix de la littérature policière.

 

Dès 1958 et jusqu'en 1981, Fred Kassak signera des scénarii d'épisodes de la série Les Cinq dernières minutes, avec Raymond Souplex en vedette, mais aussi des épisodes de La Brigade des mineurs et de Drôle d'histoires

 

Pierre Lemaitre prépare un Dictionnaire
Amoureux du Polar, chez Plon


Auteur de dizaines de nouvelles et de nombreux romans, Kassak mêlait souvent aux intrigues policières des situations burlesques et des chutes humoristiques. Un certain nombre de ses romans ont été adaptés au cinéma, notamment Carambolages de Marcel Bluwal, en 1963, et Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! de Michel Audiard, adapté de Bonne vie et meurtres, en 1969.




Commentaires

Mouais. C'est un digest de l'article Wikipedia, avec quelques erreurs factuelles. Et notamment, comme Kassak le disait très bien: il ne donnait justement pas dans le burlesque, mais dans l'humour qu'il définissait comme une "tonalité de l'ironie", et les quelques adaptations cinématographiques dont ses romans ont fait l'objet étaient pour lui des trahisons. Kassak n'a pas signé des scénarios pour les Cinq Ders jusqu'en 81, et sûrement pas pour Souplex qui était décédé en 1972! Bref. Pour un compte-rendu valable, rédigé par Emmanuel Legeard qui le connaissait, voir ici: https://blogs.mediapart.fr/emmanuel-legeard/blog/280418/fred-kassak-est-mort
100% d'accord avec dduverney ci-dessus. Credit where credit is due. Si Emmanuel Legeard, qui était l'ami de Kassak, n'avait pas f** le boxon le 25 avril avec ses coups de gueule tous azimuts, personne ne saurait que Kassak est mort.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.