L'écrivain et traducteur occitan Yves Rouquette est décédé

Antoine Oury - 06.01.2015

Edition - Les maisons - Yves Rouquette - poète écrivain traducteur - décès


Le grand défenseur de la culture occitane, poète et traducteur Yves Rouquette est décédé le dimanche 4 janvier dernier à l'âge de 78 ans, à son domicile de Camarès, dans l'Aveyron, rapporte l'AFP. L'écrivain a été très engagé, au cours des années 1970, dans les grands combats des agriculteurs, mais reste surtout associé à la langue occitane.

 


Photo de Patrice Baccou, voir l'hommage à Yves Rouquette sur le site du CIRDÒC

 

 

Né en 1936 à Sète, Yves Rouquette publie son premier livre en 1958, L'escriveire public. Longtemps professeur de français à Béziers, il fonde le label Ventadorn en 1969 afin de donner une nouvelle voix de diffusion à la chanson occitane. En 1965, il avait créé la revue Viure, qui devient un important média pour le mouvement autonomiste et socialiste occitan.

 

En 1974, il créé le Centre international de documentation occitane, devenu le Centre interrégional de développement de l'occitan, ou CIRDÒC, à Béziers. L'institution salue aujourd'hui « une voix immense de la modernité occitane, mais également [...] l'ami cher, dont chaque visite et chaque rencontre demeurent des souvenirs précieux ».

 

La bibliographie d'Yves Rouquette comporte une trentaine de romans, pièces de théâtre, recueils de poésie ou contes, tandis que l'écrivain s'est fait traducteur de Giono, Molière, et d'auteurs italiens, en occitan. Il rédigeait une chronique hebdomadaire, « Accent d'Oc », dans la Dépêche, depuis 1974.

 

Le président de la région Midi-Pyrénées Martin Malvy a salué « l'engagement d'une vie » au service de la promotion de la langue et de la culture occitanes. « Il était aussi un homme de lettres de premier plan, attaché à la transmission de son amour des mots », a-t-il ajouté.