L'écrivain Michel Tournier meurt à l'âge de 91 ans

Antoine Oury - 19.01.2016

Edition - Société - Michel Tournier mort - écrivain décès - Vendredi ou la vie sauvage


L'écrivain Michel Tournier, auteur de Vendredi ou la vie sauvage et Le Roi des aulnes, né le 19 décembre 1924 à Paris, est mort ce lundi 18 janvier 2016 à Choisel à l'âge de 91 ans. Très présente au sein des programmes scolaires, son oeuvre littéraire, commencée tardivement, a marqué de nombreux lecteurs. Il en fut d'ailleurs récompensé par le prix Goncourt en 1970 pour Le Roi des aulnes

 

Michel Tournier en 2005, au cours d'une rencontre avec des lycéens (Kyle_the_hacker, CC BY-SA 3.0)

 

 

Michel Tournier laisse derrière lui une dizaine de romans, des contes et des nouvelles et de nombreux essais, ambitieux comme ce Journal extime, portant sur l'extérieur de l'auteur, qui le retranscrit plutôt que ses états d'âme. Il reste évidemment connu pour Vendredi ou la vie sauvage, réécriture de son premier livre Vendredi ou Les Limbes du Pacifique, couronné par le Grand Prix du Roman de l'Académie française l'année de sa sortie, en 1967.

 

S'ils sont rares, ses romans n'en sont pas moins admirés : après cette réécriture du mythe de Robinson Crusoë, le germanophone accompli signe Le Roi des aulnes, titre référence à Goethe et exploration du nazisme en Prusse-Orientale. Tournier mêle histoire et légendes, et fait d'Abel Tiffauges un personnage complexe, attachant avant de s'engager dans la machinerie totalitaire.

 

En 1996 paraît son dernier roman, d'une concision exemplaire, Eléazar ou la Source et le Buisson. Son dernier livre remonte toutefois au printemps 2015, chez Gallimard, qui publiait Lettres parlées à son ami allemand Hellmut Waller, 1967-1998

 

Sur RTL, Bernard Pivot a rappelé ce matin les débuts de Michel Tournier dans l'écriture : « Car si je ne me trompe, il a publié son premier livre, Vendredi ou les limbes du Pacifique, à l’âge de 42 ou 43 ans ! Il était attaché de presse aux Éditions Plon, et comme j’étais jeune journaliste au Figaro Littéraire, j’allais le voir de temps en temps pour recueillir des informations, des échos. Nous n’imaginions pas qu’il allait devenir écrivain. Et puis un jour nous avons appris qu’il avait publié un livre qui s’appelait Vendredi ou les limbes du Pacifique : on l’a lu, c’était un chef-d'œuvre ! »

 

Les hommages du monde littéraire se sont multipliés, et le président François Hollande lui-même a publié un communiqué qui salue « un grand écrivain, un écrivain européen, dont l'œuvre a traversé le XXe siècle et marqué l'histoire de la littérature ». Fleur Pellerin, depuis la rue de Valois se souvient du « souffle de la liberté que ses lecteurs ont trouvé chez Michel Tournier. Placée sous le signe du mythe, l’ambition de son œuvre était à leur mesure – il n’a eu de cesse de créer des mondes pour mieux parler de notre Histoire », explique-t-elle.

 

Cet amour de la sagesse, ce goût pour la métaphysique, Michel Tournier aura su les satisfaire par d’autres moyens que le concept. Il restera comme l’un des rares écrivains dont les romans, les contes, les nouvelles pensent, questionnent, réfléchissent sans jamais nous priver des bonheurs du récit. Une littérature d’idées, sans doute, mais pas une littérature à idées.

 

 


Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782081254114

Vendredi ou la vie sauvage

de Michel Tournier (Auteur)

1759. A la suite du naufrage de la Virginie, Robinson Crusoé se retrouve seul rescapé sur une île déserte. Après le découragement et le désespoir, il aménage l'île avec l'aide de l'Indien Vendredi, dont il a fait son serviteur. Mais à la suite d'un accident, la fragile civilisation instaurée par Robinson s'effondre. Pour les deux hommes, une nouvelle existence commence. Robinson découvre la manière de vivre de son compagnon et il apprend à le respecter.

J'achète ce livre grand format à 5.70 €