L'écrivain Robert Stone est décédé à l'âge de 77 ans

Julien Helmlinger - 15.01.2015

Edition - International - Robert Stone - Les Guerriers de l'enfer - National Book Award


L'auteur de Dog Soldiers (Les Guerriers de l'enfer), Robert Stone, auréolé d'un National Book Award en 1975, est décédé samedi 10 janvier. Il s'est éteint à l'âge de 77 ans, à son domicile de Key West, en Floride. L'écrivain américain souffrait d'une maladie pulmonaire obstructive chronique, précise son agent littéraire à l'Associated Press.

 

 

 

 

Né à Brooklyn le 21 août 1937, l'écrivain a été élevé par une mère célibataire, avant de passer quelques années dans un orphelinat quand elle ne pouvait plus s'occuper de lui. Il s'est engagé dans la marine dans les années 1950, avant de rejoindre New York.

 

À New York, il a notamment collaboré au Daily News et passé quelques nuits aux côtés des figures de la Beat Generation, à Greenwich Village. Puis, en 1962, il déménagea en Californie, près de chez Ken Kesey. Alors que ce dernier n'avait pas encore écrit son Vol au dessus d'un nid de coucous, les deux hommes devinrent amis.

 

Robert Stone est surtout connu pour son roman Dog Soldiers, qui lui a permis de remporter la prestigieuse récompense littéraire américaine, le National Book Award. Il raconte l'histoire d'une débâcle qui se déroule partiellement au Vietnam, mais également en Californie.

 

Ce chef-d'œuvre lui avait été inspiré par sa propre expérience en tant que correspondant de guerre, dans le pays asiatique en 1971, pour le Guardian. « J'étais là-bas moins de deux mois, mais chaque jour était différent. C'était le genre d'endroit où tout pouvait arriver », avait-il confié.

 

Le livre a été adapté au cinéma sous le titre Who'll Stop the Rain, en 1978. Son tout premier roman aussi, publié en 1967, A Hall of Mirrors, sera décliné pour le cinéma en 1970, sous le titre WUSA. Son dernier bouquin, Death of the Black-Haired Girl, est paru en 2013.