L'écrivain russe Fazil Iskander est mort

Antoine Oury - 01.08.2016

Edition - International - Fazil Iskander - écrivain russe mort - Sandro de Cheguem roman


L'écrivain et poète russe Fazil Iskander est décédé le dimanche 31 juillet 2016 à l'âge de 87 ans dans sa maison de Peredelkino, « la ville des écrivains », au sud-ouest de Moscou. L'auteur de Sandro de CheguemLe Buffle front large ou encore Les lapins et les Boas laisse le souvenir d'un esprit critique affuté, même s'il ne s'est jamais lui-même considéré comme un dissident.

 

Dmitry Medvedev and Fazil Iskander.jpeg
Dmitri Medvedev, alors président de la Fédération de Russie, et Fazil Iskander 

(Kremlin.ru, CC BY 4.0)

 

 

Né le 6 mars 1929 à Soukhoumi en Abkhazie (territoire autonome entre les montagnes du Caucase et les bords de la mer Noire), d'un père d'origine iranienne et d'une mère d'origine abkhaze, Fazil Iskander est élevé par sa mère après l'expulsion de son père hors de l'URSS en 1938. Élève brillant, Iskander est accepté au prestigieux Institut de littérature Maxime-Gorki de Moscou, avant de commencer une carrière de journaliste.

 

C'est au cours de ces premières années d'écriture — en russe — qu'Iskander observe les dérives bureaucratiques du stalinisme qui seront au cœur de ses écrits quelques années plus tard.

 

Son premier livre de poésie, Горные тропы (Sentiers alpins), est publié en 1957, suivi quelques années plus tard par La Constellation du Chèvre-Aurochs, récit sur un mythe bureaucratique. D'autres de ses romans, comme Le Buffle front large et Les lapins et les Boas, s'arrêteront sur les concepts de liberté ou de société dans des satires féroces.

 

Malgré ces portraits acides, qui égratignaient largement le régime soviétique, Iskander ne s'est jamais considéré comme un dissident : « Le rire possède une qualité modeste, sans doute, mais indiscutable : il est toujours vrai. De plus, le rire est vrai parce qu'il est drôle », soulignait l'écrivain, rappelle L'Humanité.

 

Son œuvre principale reste Sandro de Cheguem, récit en trois volumes de la vie dans le village abkhaze de Cheguem : le roman fut largement censuré par le régime soviétique, et traduit en anglais en 1983. « Mon objectif littéraire était de soulager l'esprit de mes compatriotes déprimés. Et il y avait de quoi être déprimé », soulignait Iskander lui-même à propos de ses écrits.

 

Iskander ne se mêla que rarement de politique, à l'exception d'une participation au Congrès des députés du peuple d'Union soviétique de Mikhaïl Gorbatchev pour libéraliser l'URSS. Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a exprimé ses condoléances à la famille de l'écrivain.

 

 

via Wikipédia, NDTV


Pour approfondir

Editeur : Complexe
Genre : arts et spectacles
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782870273623

Le buffle front large

de Fazil Abdoulovitch Iskander (Auteur)

J'achète ce livre grand format à 10 €