L’écrivain turc Murat Özyaşar arrêté

Victor De Sepausy - 04.10.2016

Edition - International - arrestation - kurde - écrivain


Depuis la tentative de coup d’Etat avortée durant l’été dernier, la répression se fait toujours plus forte au sein de la Turquie contre tous ceux qui, potentiellement, ne soutiendraient pas entièrement le président Recep Erdogan. C’est dans ce cadre que l’écrivain turc d’origine kurde Murat Özyaşar a été arrêté samedi.

 

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - onur kocatas)

 

L’homme a été placé en garde à vue mais, pour l’instant, le mystère demeure sur les faits qui lui sont reprochés. Aussi professeur de littérature, Murat Özyaşar a été arrêté à son domicile avant d’être conduit en avion à Diyarbakir, capitale de la zone kurde, à l'est de la Turquie, rapporte Le Point.

 

L’éditeur de Murat Özyaşar a émis l’hypothèse que les articles qu’il a pu publier au sein quotidien prokurde et de gauche, Evrensel, soient à l’origine de cette arrestation. Mais, pendant cinq jours, l’homme n’a pas le droit d’être assisté par son avocat. Il faudra donc attendre pour en savoir davantage.

 

Auteur de nouvelles, Murat Özyaşar verra ses textes publiés en français dans un recueil qui paraîtra en février 2017 aux éditions Galaade, avec comme titre Le Rire noir.

 

L'écrivain et contributeur à divers magazines, plusieurs fois primé, que ce soit pour son engagement en faveur des Droits de l'Homme ou pour la qualité de ses histoires courtes, a été interpelé à son domicile dans la capitale turque le 30 septembre.

 

Des veillées pour la liberté d'expression ont déjà eu lieu devant la prison Bakirköy d'Istanbul, alors que les appels à relaxe des militants semblent restés lettres mortes. De l'autre côté des barreaux, Asli Erdogan, arrêtée pour « propagande en faveur d'une organisation terroriste » il y a près de deux mois, partage la même cellule que Necmiye Alpay, accusée d'appartenance à un « groupe terroriste armé ».

 

Si le coup d'état de juillet sert de prétexte, des observateurs pointent le fait que ces intellectuels enfermés ne font probablement pas partie des organisateurs. Ils sont en revanche connus pour leur soutien aux minorités locales : kurde, arménienne...

 

 

Plus d'information sur la censure d'Erdogan et le coup d'Etat en Turquie.