medias

L'écrivaine Ariane Fornia condamnée pour diffamation envers Pierre Joxe

Camille Cado - 24.01.2020

Edition - Justice - Ariane Fornia diffamation - Ariane Fornia #metoo - Pierre Joxe agression sexuelle


Après avoir accusé Pierre Joxe, ancien ministre socialiste de l'intérieur, d'agression sexuelle sur son blog en 2017, Ariana Fornia a été condamnée pour diffamation. Pour le tribunal judiciaire, les faits relatés par l'écrivaine française n'étaient pas fondés, et auraient causé « discrédit » et « opprobre » à l'homme politique.
 
Pierre Joxe - Fondapol CC BY SA 2.0


C'est en 2017, en pleine déferlante #metoo, qu'Ariane Fornia explique sur son blog Itinera magica comment elle a été « agressée par un ancien ministre de [François]  Mitterrand » lors d'une représentation à l'Opéra Bastille. Les faits remontent à 2010 : l'écrivaine avait 20 ans tandis que l'homme était septuagénaire.

Si sur le blog, l'identité de l'auteur de l'agression était restée anonyme, le nom de Pierre Joxe finit par être découvert par une journaliste de L'Express, ce que la jeune femme reconnaît par la suite. Ce dernier a cependant nié toutes les accusations, les qualifiant de « blague » et d’histoire « à dormir debout ». ll indiquait ne pas connaître Ariane Fornia et se déclarait prêt à aller en justice

Ce qu'il a fait quelques mois après puisqu'il décide de la poursuivre pour diffamation. Son avocat dénonçait le  « grave préjudice moral », qui portait atteinte « à [l’]honneur et à [la] considération » de l'homme politique. « Si on fait l’analyse des propos de cette dame, il y a des contradictions », plaidait-il déjà en 2018. « Elle parle d’entracte, alors qu’il n’y en a pas. Et puis, le rang VIP, à l’Opéra Bastille, est l’un des rangs les plus exposés. Il ne fait pas noir. »
 

Des éléments jugés insuffisants 
 

Ce 22 janvier 2019, le jugement est tombé. Ariana Fornia a été condamnée pour diffamation et doit verser à Pierre Joxe un euro symbolique de dommages et intérêts ainsi que 3000 euros pour les frais de justice.

Pour les juges, les pièces produites ne « démontrent pas qu'elle avait les éléments lui permettant de dénoncer les faits d’agression sexuelle à l’encontre de M. Pierre Joxe ». Rappelant qu'elle « n'a pas déposé plainte, que Monsieur Joxe n’a pas été inquiété judiciairement pour ces faits et qu’il n’y a pas de témoignage direct des faits dénoncés ».

Les faits datants de 2010, aucune action en justice n'aurait été recevable. En effet, le délai d’agression sexuelle (autre que le viol) commis sur un majeur est prescrit par 6 ans à compter du jour de l’infraction (article 8 alinéa 1er du Code de Procédure Pénale).

La défense avait également fait état d'un autre témoignage d'une ancienne employée de l'homme politique qui l'accuse également d'agression mais aussi de harcèlement sexuels. La plainte avait mené à l'ouverture d'une enquête en novembre, relate l'AFP.
 

Affaire Matzneff : réel et fiction,
au temps des confusions



Au micro d'Europe 1, l'avocat de Pierre Joxe, Me Jean-Yves Dupeux, a affirmé que son client était « très soulagé par cette décision qui le rétablit dans son honneur ». Et de poursuivre : « cette décision souligne toutes les contrevérités qui sont écrites dans son blog lorsqu'elle raconte cette prétendue agression sexuelle. »




Selon l'avocat d'Ariane Fornia, cette dernière devrait faire appel.

via AFP




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.