L'éditeur allemand Herder rachète la chaîne de librairies Thalia

Antoine Oury - 12.07.2016

Edition - Librairies - Herder Verlag - Thalia librairies - rachat chaîne Thalia


C'est un rachat qui fait parler de lui en Allemagne. La maison d'édition Herder Verlag, fondée en 1801 par Bartholomäus Herder, s'est offert une participation majoritaire au sein de la chaîne de librairies allemande Thalia, une des plus importantes outre-Rhin.

 

Wetzlar 0006

Une librairie Thalia.de (Wintergeist, CC BY-ND 2.0)

 

 

Depuis 2012, la chaîne de librairies Thalia.de, qui compte environ 280 boutiques, appartenait à la société de capital-investissement Advent et à la famille Kreke, à travers la holding Douglas. C'est la société de capital-investissement Advent qui abandonne sa part dans la chaîne, laissant ainsi 65 % des parts à la famille Herder et 35 % à la famille Kreke.

 

On retrouve également dans les rangs des actionnaires Leif Göritz, investisseur, et Michael Busch, le PDG de Thalia, à titre individuel, annonce la société dans un communiqué. 

 

La chaîne de librairies se réjouit du rachat, qui lui permettrait ainsi d'allier le monde historique, voire patrimonial, du livre traditionnel avec le prestige de la maison Herder, tandis que les investissements nécessaires à une stratégie plus large et à la lecture numérique seront assurés par les apports de la famille Kreke.

 

Herder n'est pas non plus totalement étrangère à l'économie du numérique puisqu'elle avait investi dès 2014 dans la société Smart Mobile Factory, spécialisée dans les solutions de commerce mobile. À leurs côtés, on retrouvait... Leif Göritz, docteur en économie qui assure « partager une vision qui fera de Thalia un synonyme de la lecture numérique ».

 

La chaîne de librairies précise que 80 % de son chiffre d'affaires provient des livres, le reste étant apporté par les jeux vidéo, les CD et les DVD, présents en complément dans certains magasins. Thalia fait partie de l'alliance Tolino qui, avec son lecteur ebook sur mesure, fait de la concurrence à Amazon en Allemagne depuis plusieurs mois.

 

Le prix de la transaction n'a pas été dévoilé, et cette dernière doit encore être validée par les autorités compétentes en matière de régulation de la concurrence.