L'éditeur Américain Richard Nash prévoit la fin de l'industrie du livre

Clément Solym - 07.01.2010

Edition - Société - L'éditeur - Américain - Richard


Richard Nash prévoit que d'ici cinq à dix ans, les réseaux du livre s'effriteront et qu'il demeurera à terme, 2 éditeurs géants qui ne produiront que des «blockbusters».

Nash est resté presque dix ans à la tête de la maison d'édition New Yorkaise Soft Skull Press, qu'il a quittée en 2009. A la fin de l'année 2005, il avait reçu le prix Miriam Bass de la créativité, récompensant les parutions indépendantes.


Il a également déclaré que les circuits de production du livre et le modèle de vente au détail prendrait fin. « Les distributeurs de livres vont disparaître, tout comme Circuit City, Sharper Image, Tower Records ont eux aussi coulé. Et les éditeurs disparaîtront de même, tout comme Atari, Digital, Wang ont disparu. »

Nash redoute que le modèle hollywoodien gagne aussi l'industrie du livre. Mais il garde espoir par rapport à l'écriture et tout spécialement pour les nouvelles. Il pense que « les récits purement narratifs continueront de prospérer, c'était déjà le cas avec les hommes des cavernes réunis autour d'un feu. » Brrr, ça fait froid dans le dos !