L'éditeur anglais Angry Robot change de cap

Clément Solym - 22.12.2010

Edition - Société - manuscrits - poste - angry


Le mythe du manuscrit envoyé par la poste et bénéificiant d'une publication a la peau dure. Entretenu ou non par le secteur, il n'en reste pas moins une forme mythique qui auréole les maisons d'édition.

Or, le problème de ces dernières reste bien le nombre de manuscrits qui leur parviennent. Pour certaines, la politique est claire : les tapuscrits non sollicités ne sont pas acceptés. C'est ainsi que Angry Robot mène sa barque. Cet éditeur de textes de science-fiction va pourtant faire une exception.


En effet, durant un moins tout entier, la maison, propriété de Osprey Group va ouvrir sa boîte à lettres aux ouvrages non sollicités. Le Open Door Month durera tout le mois de mars, et les auteurs cherchant la publication pourront s'en donner à coeur joie, en expédiant leurs oeuvres.

Lee Harris, l'éditeur, assume : « Nous sommes ravis d'offrir cette opportunité à des romanciers inédits et inconnus. Il existe beaucoup d'auteurs passionnants qui ne demandent qu'à être découverts, et nous aimerions être en mesure de les aider à commencer leur carrière. »

D'ordinaire, l'éditeur n'accepte que des livres présentés par des agents, un moyen assez pratique de faire le tri dans les choses que l'on pourrait recevoir. Si le projet venait à être concluant assure la maison, il pourrait alors être reconduit dans l'année à venir.

Il n'est cependant pas précisé si les manuscrits pourront arriver sur les boîtes email de la maison.