L'éditeur d'un livre sur Soral victime d'une agression

Julie Torterolo - 18.09.2015

Edition - Société - Soral livre - StreetPress - agression éditeur


Dans un « communiqué de la rédac » de Streetpress paru aujourd’hui, le magazine dénonce l’agression qu’aurait subi l’éditeur de leur livre sur Soral. À peine 10 jours après la publication de l'ouvrage Le système Soral, l’homme se serait fait attaquer devant son domicile par un sympathisant de l’idéologue d’extrême droite.

 

Le système Soral, Enquête sur un facho business — premier livre de StreetPress chez Calmann-Lévy, paru en librairie au début du mois — réunit plus de 6 ans d’enquête du journal StreetPress sur les rouages et faces cachées de l’organisation de l’idéologue d’extrême droite. Son éditeur Marc Grinsztajn se serait fait agresser physiquement dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 septembre autour de 2 heures du matin, à peine 10 jours après la parution du livre. Des insultes de « sale juif », suivies de « les goys redressent la tête », auraient accompagné l'agression.

 

« Alors qu’il compose son digicode, un homme surgit à côté de lui armé d’une bouteille en verre, et lui lance "sale bobo, le peuple aura ta peau". Marc Grinsztajn essaie de rentrer dans son immeuble, mais l’intimidateur bloque la porte, et balance, menaçant : "tu connais Robespierre ?" », raconte StreetPress dans un communiqué.

 

L’éditeur tentera de se défendre en assénant un coup de poing à l'agresseur, mais ce dernier lui aurait lancé une bouteille de verre qui aurait entaillé son crâne, entraînant deux jours d’interruption de travail pour Marc Grinsztajn. Ce dernier aurait tout de même réussi à maîtriser l’homme jusqu’à l’arrivée de la police.

 

L’agresseur serait alors un dénommé Frédéric P, connu par les forces de l’ordre pour ses « activités politiques », précise le magazine. Ses penchants politiques se devineraient jusqu’à son domicile où « un drapeau nazi » et « un mug d’Adolf Hitler » se trouveraient, « pour la blague », selon l'agresseur présumé.