medias

L'éditeur de Hunger Games revoit ses prévisions à la baisse

Clément Solym - 21.11.2012

Edition - Economie - Hunger Games - Scholastic Corp - Ecoles


Comme quoi les best-sellers ne font pas toujours le printemps. Ce sont les produits destinés à l'éducation de Scholastic Corp qui seraient la cause de cette prévision en deçà de celle précédemment annoncée. Les écoles américains auraient moins d'argent à investir dans de nouvelles technologies d'éducation. Au total, un chiffre d'affaire pour l'année fiscale 2013 qui sera amputé de 100 millions $.

 

 

The Hunger Games series

 michi003, CC BY 2.0

 

 

Le chiffre d'affaire ne sera plus de 1,9 million $ mais de 1,8 million, ce qui se traduit par une baisse sur les dividendes pour les actionnaires. En effet, l'action Scholastic a perdu 20% suite à cette annonce.

 

La faute aux écoles sommées de repousser les investissements, en raison du montant incertain du budget fédéral qui leur sera alloué. Parmi les programmes qui en pâtissent, il y a le READ 180, un programme visant à améliorer les capacités de lecture des enfants. Les écoles américaines se montrent prudentes en raison des économies qu'elles doivent faire ainsi que des hausses de taxes.

 

Mais ce n'est pas la seule raison. Les ventes de la trilogie Hunger Games, qui a pourtant suscité un regain d'intérêt avec l'adaptation cinématographique sortie cette année, ne sont pas conformes aux attentes. Les Scholastic Book Clubs semblent également décevoir. Enfin, la tempête Sandy est invoquée comme une autre raison pour ces revenus moins élevés : plusieurs structures du nord-est des Etats-Unis auraient été affectées.