L'éditeur Dialogues condamné ne jouera avec Avec le temps

Clément Solym - 06.07.2010

Edition - Justice - dialogues - kermarec - condamner


La décision de justice est tombée hier : Charles Kermarec, le patron de Editions Dialogues, n'ira pas plus loin dans la vente de Avec le temps.

Publié en mars, le livre de Michel Treguer, racontait bien quelque chose de trop intime, insupportant son frère, âgé de 70 ans, qui avait déposé une plainte en référé.

« Intrigué par l'insolite agonie de son père, un fils se met en quête dans la brume des souvenirs et des témoignages. Chemin faisant, il met au jour un secret familial, reconstitue la vie d'un village breton sous l'occupation allemande et voit se dessiner une histoire différente des légendes nationales », présente ainsi l'éditeur.

La chronique d'un village breton sous l'occupation allemande, parue dans la collection Ouvertures a été reconnue coupable... de trop d'ouvertures sur la vie familiale de Bourg-Blanc. Le livre sera retiré des librairies où il est actuellement en vente, a ainsi ordonné le tribunal de grande instance de Brest.

Sur les 2500 ouvrages du premier tirage, 1200 restent donc à rapatrier dare-dare dans les stocks de la jeune maison d'édition, sous un délai de trois semaines. Charles Kermarec aura encore pour obligation d'établir un décompte précis auprès de la justice des ventes réalisées durant la période, a réclamé le juge Stoll en charge de cette affaire.

Selon lui, le respect de la vie privée n'était pas efficient dans l'ouvrage - attendu que l'on apprenait qu'il était l'enfant d'un soldat allemand et d'une habitante dudit village. L'appel n'est manifestement pas envisagé par l'éditeur.

« Je dois constater avec étonnement que le culte de la vérité qui guide mon travail n'est apparemment pas compatible avec les considérations juridiques sur lesquelles se fonde ladite décision », explique l'auteur auprès de l'agence Bretagne presse.