L'éditeur Elsevier rend l'accès aux articles sur le coronavirus gratuit

Antoine Oury - 28.01.2020

Edition - Les maisons - coronavirus recherche - coronavirus articles - elsevier coronavirus


Alors qu'une crise sanitaire se déploie au niveau international avec l'émergence du coronavirus, les éditeurs scientifiques veulent participer à la lutte contre la maladie, tout en rappelant l'importance de la recherche. Le groupe Elsevier, parmi les plus puissants éditeurs scientifiques du monde, annonce ainsi la mise en accès libre des articles publiés sur le sujet dans ses revues.

MERS Coronavirus Particles
(photo d'illustration, NIAID, CC BY 2.0)


Le groupe Elsevier, qui fait partie des éditeurs les plus rentables du monde, annonce la mise en accès libre des articles scientifiques portant sur le coronavirus, publiés au sein de ses revues. La société annonce par ailleurs l'ouverture d'un centre d'information, avec des données proposées en anglais et en chinois, accessible à cette adresse.

« En tant que membre de la communauté de la recherche et de la santé, nous voulons aider les professionnels de la santé, les chercheurs et les décideurs à comprendre le fonctionnement de ce nouveau virus. Nous avons donc rassemblé les meilleures informations disponibles dans ce centre d'information gratuit et centralisé », annonce John Danaher, président et responsable des solutions cliniques internationales chez Elsevier. 

L'annonce de l'éditeur fait suite à celle d'un de ses concurrents, Wiley, qui a lui aussi ouvert l'accès aux articles publiés sur le coronavirus, pour faciliter la recherche.

Rappelons le principe qui guide encore largement l'édition scientifique : pour diffuser les résultats de leurs recherches, les scientifiques incluent dans leur budget une somme destinée à payer la publication au sein d'une revue scientifique. Plus la revue est prestigieuse, plus la somme est élevée. 
 
Une fois l'article relu par des collègues chercheurs et publié, l'accès est souvent payant : les autres chercheurs doivent donc inclure dans leur budget de recherche des abonnements à certaines revues, ou être affiliés à des institutions disposant de ces abonnements. 

L'accès ouvert aux articles annoncé par Elsevier et Wiley fait partie des revendications de certains chercheurs, qui le réclament, au moins, pour les résultats issus de la recherche financée par des fonds publics. Si l'initiative des deux éditeurs pour le coronavirus est louable, elle pose quelques questions : d'autres urgences sanitaires mondiales mériteraient sans doute, elles aussi, de faciliter la recherche à leur sujet...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.