L’éditeur et rockeur catholique Alain Noël est mort

Maxim Simonienko - 25.04.2019

Edition - Société - alain noël mort - Presses de la Renaissance - Fraternité Sainte croix


Alain Noël est décédé le mardi 23 avril 2019, à l'âge de 68 ans. Il est connu pour avoir été le directeur des Presses de la Renaissance pendant une quinzaine d’années. L'ancien éditeur a également fondé la Fraternité Sainte-Croix, à Étampes, dans le diocèse d’Évry, qu'il appelait souvent le « monastère invisible ».
 


Alain Noël était hospitalisé à Massy depuis le 14 avril 2019 après deux arrêts cardiaques. Il aurait passé toute une semaine en soins intensifs et en coma artificiel. Il est mort le surlendemain de Pâques, le soir du mardi 23 avril. D'après le journal La Croix, ses obsèques auront lieu le samedi 27 avril 2019, à l’église Saint-Basile à Étampes, à 10 heures.

De “ rockeur ” chrétien à éditeur

Originaire de Lorraine, Alain Noël a été confronté au milieu professionnel dès l'âge de 14 ans, en tant que typographe. Durant son temps libre, il s'intéresse à l'art et au chant. Il a enchaîné les métiers dans différentes catégories : publicité, marketing, banque ou encore groupe de presse.

Dans les années 1980, il se produit sur scène avec son groupe Alan Nol, en se définissant comme un « rockeur » chrétien. En parallèle, il étudie la théologie à Lyon et gère une communauté charismatique mariale, les Apôtres de la paix, avec le père Jean-Michel Garrigues.

Ce n'est qu'en 1989 qu'il se familiarise avec le milieu de l'édition. Il intègre les équipes de l’éditeur catholique Tequi et y découvre le métier de directeur littéraire. Grâce à son expérience, il développera un réseau de distribution aux éditions Droguet-Ardant avant d'intégrer les équipes de Bayard-Centurion.

Sa rencontre avec Pierre Dutilleul, président à l’époque de Havas Édition, bouleverse son avenir professionnel. Suite à ses recommandations, il prend la direction des Presses de la Renaissance et lui crée une ligne éditoriale. La maison d'édition commence alors à connaître des succès en librairie, avec des titres comme Plus fort que la haine, de Tim Guénard, ou encore Mon testament philosophique, de Jean Guitton.
 

Une vie monastique comme retraite


Alain Noël et son épouse Danielle avaient pour projet de rentrer dans la vie monastique, une fois leurs enfants arrivés à l'âge adulte. En 2008, pour les remercier de leurs nombreux services, le diocèse d'Evry a mis à leur disposition une maison d’Étampes, dans l'Essonne (Essonne), pour une durée de 20 ans. C'est là qu'ils fondent tous deux la Fraternité Sainte-Croix.

Sur le site Internet de la Fraternité, Alain Noël continuait à diffuser des enseignements spirituels et accueillait d'autre part les fidèles qui rejoignaient le couple pour les prières. L'ancien éditeur a tout de même publié quelques ouvrages du haut de son « monastère invisible  » dont La puissance des divines promesses (Presses de la Renaissance, 2009), Le Notre Père, échelle du Salut (Mame, 2013) et, plus récemment, L’ADN du chrétien (Mame, 2018).



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.