L'éditeur Walter Zacharius s'est éteint à 87 ans

Clément Solym - 05.03.2011

Edition - Société - zacharius - walter - litterature


Fondateur et directeur de Kensington Publishing Corp, Zacharius était l’un des derniers éditeurs indépendants sur le marché de masse. Décédé d’un cancer mercredi dans son appartement de Manhattan, il s’était retiré des affaires en 2005 mais continuait de fréquenter ses bureaux.

Découvreur de Beverly Barton, Lori Foster, Brenda Jackson et Béatrice Small, Zacharius avait a été approché un temps par Arlequin qui souhaitait racheter son affaire, mais il a décliné l’offre. Iconoclaste, il a notamment publié une version non autorisée du classique de la littérature Candy.


Les professionnels rendent un unanime hommage à ce visionnaire de l’édition, qui a permis l’émergence de la littérature rose dans les librairies et permettre leur transposition numérique. Loué pour sa capacité à dénicher les nouveaux talents, l’éditeur a aussi eu la réputation d’avoir la main légère sur les droits d’auteurs, d’après l’agence Asssociated Press.

Zacharius a réalisé le rêve de sa vie 6 ans avant sa mort en devenant écrivant, par la publication d’une nouvelle «The memories we keep». Son fils Steven lui succède à la tête de l’entreprise familiale.