L'édition allemande veut se débarrasser de son plastique

Antoine Oury - 07.12.2018

Edition - Les maisons - edition allemagne - edition plastique - allemagne plastique dechets


En cette année 2018, l'Allemagne a pris conscience que, malgré des ambitions écologiques affichées, elle restait un des pays les plus producteurs de déchets plastiques. L'édition, dans le pays, lance un appel pour que ses acteurs suppriment les emballages plastiques autour des livres, une particularité du marché spécifique à l'Allemagne.


In der Buchhandlung
(photo d'illustration, Karlheinz Klingbeil, CC BY-NC-SA 2.0)


C'est une étrange particularité de l'édition et de la librairie allemandes : les livres neufs sont souvent présentés sous plastique, pour montrer qu'ils sont bien neufs, inviolés. Une protection qui coûte cher à l'environnement, bien entendu, comme le reconnait la Fédération des éditeurs et des libraires allemands, le Börsenverein : « Nous sommes le seul pays où l'on trouve les livres vendus dans des emballages plastiques », indique Christian Schumacher-Gebler, PDG de Bonnier Media en Allemagne et membre du comité d'éditeurs de la Fédération.

Son groupe montrera l’exemple, et « ralentira considérablement » l’usage de ces emballages plastiques, auxquels le public est très habitué, selon des membres du marché de l’édition allemand. Néanmoins, le comité des éditeurs de la Fédération lance un appel très clair, soulignant que la réduction des déchets plastiques est cruciale pour la survie des océans et de ceux qui y vivent.

L’Allemagne est le troisième producteur européen d’emballages plastiques, derrière l’Irlande et l’Estonie, a-t-on découvert en début d’année 2018. La Commission européenne, par la voix de son premier vice-président, Frans Timmermans, avait alerté sur le sujet : « Si nous ne changeons pas la façon dont nous produisons et utilisons le plastique, il y aura dans nos océans en 2050 plus de plastique que de poissons. La seule solution à long terme est de réduire les déchets plastiques en les recyclant et en les réutilisant davantage. » (via Le Monde)

En moyenne, un Allemand utilise 37,4 kg d’emballages plastiques par an, soit 20 % de plus que le taux européen moyen. Autant dire que les différentes industries se doivent de réagir — et l’édition est ainsi au rendez-vous.

« Étant donnée l’ampleur de la menace que représente la pollution par les plastiques dans nos mers et notre environnement, nous devons agir en tant qu’industrie. Une grande partie du plastique n’est pas recyclé, contaminant les océans dans une large mesure et entraînant la mort massive d’animaux. Le marché du livre a déjà considérablement réduit l’offre de sacs en plastique. Maintenant, l’engagement des éditeurs est nécessaire. Nous invitons tous les éditeurs à s’abstenir autant que possible de se lancer dans de nouvelles productions », explique Nadja Kneissler, à la tête du comité des éditeurs.
 

Écologie : quand chacun peut changer
le monde, à son niveau


Autre matière très utilisée par les éditeurs, le bois, principal composant du papier, est actuellement suivi par la Commission européenne. Cette dernière envisage d'étendre son Réglement Bois aux papiers graphiques et autres imprimés, dont les livres, ce qui obligerait les éditeurs à vérifier scrupuleusement si le bois utilisé pour leurs livres est d'origine légale, et ne provient pas, par exemple, de zones en voie de déforestation ou très polluantes. La Fédération des éditeurs et des libraires allemands s'est opposée à cette extension, tout comme le Syndicat national de l'édition, en France.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.