Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

“L’édition chinoise, rien moins qu’une merveille moderne”, Michiel Kolman (IPA)

Clément Solym - 24.04.2017

Edition - International - Chine industrie livre - liberté publication éditeurs - Chine IPA relations éditeurs


Depuis octobre 2015, l’International Publishers Association a accueilli la Chine parmi ses membres. Quand on défend la liberté de publication et d’expression, la démarche semblerait presque contradictoire. D’autant qu’à l’époque, déjà, cette ouverture avait fait grincer des dents...

 

Singing Girls, Hong Kong, China [c1901] Benjamin W. Kilburn Co. [RESTORED]
Library of Congress, CC BY 2.0

 

Michiel Kolman n’était alors pas le président de l’IPA qu’il est désormais : c’est Richard Charkin qui avait alors salué l’arrivée des nouveaux membres – avec le Bangladesh, la Grèce, la Jordanie ainsi que le Pérou. Trois autres, Arabie Saoudite, Slovénie et Tunisie, bénéficiaient du statut de membre à part entière. 

 

Entre temps, il y a eu quelques échauffourées, avec la détention d’éditeurs de Hong Kong, que le gouvernement chinois avait tout bonnement incarcérés, sans autre forme de procès. 

 

Le PDG du groupe Hachette Livre, Arnaud Nourry, avait lui-même attaqué les décisions de l’IPA : « J’espère que vous saviez ce que vous faisiez quand vous avez soutenu la demande de la Chine à devenir membre de l’IPA, à Francfort, l’année passée. Ce fut une initiative généreuse et optimiste, et ces deux qualités sont mes favorites. J’espère que nous serons toujours aussi à l’aise avec elles dans les mois et les années à venir. »

 

L'édition chinoise, une merveille moderne
 

Or, voici que, dans une récente intervention, Michiel Kolman, président de l’IPA, est revenu sur le rôle que l’organisation devait avoir. Il évoque ainsi le nécessaire lobbying dans la défense du droit d’auteur et de la protection de la liberté de publier. 

 

Ce courrier fait suite au discours prononcé dans la ville chinoise de Chengdu, au cours de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur de l’UNESCO, ce 23 avril. « Ma vision de l’IPA est celle d’une organisation stratégique travaillant pour, et avec une implication forte, cohérente et engagée », assure-t-il.

 

Selon lui, et en dépit des réserves exprimées par le patron de Hachette, l’IPA entretient de bonnes relations avec l’association des éditeurs de Chine. L’organisation chinoise devient d’ailleurs une voix puissante dans l’édition mondiale – et permet également à l’IPA de peser un peu plus. 

 

Les éditeurs membres publient en effet des ouvrages qui couvrent 5,6 milliards de personnes dans le monde, soit 75 % de la population mondiale, rappelle-t-on. « Cela signifie que la voix collective de nos membres est aujourd’hui plus puissante et s’exprime pour un plus grand nombre d’éditeurs que jamais. »

 

Avec un chiffre d’affaires de près de 10 milliards de dollars annuels, la Chine est devenue le second marché après les États-Unis en termes de valeur. Et elle a fait paraître 470 000 nouveaux titres en 2015 – ce qui place le pays à la première place de la production mondiale. 

 

« La Corée du Nord pourrait intégrer l’Union des éditeurs » (Richard Charkin)

 

Et le président de l’IPA de poursuivre : « Mais en réalité, l’édition est plus qu’un simple commerce. Je la vois comme un moteur du progrès humain et social, puis en second lieu comme une entreprise commerciale. Il n’y a pas de manière plus réconfortante, et réussie de guérir, d’exprimer et de préserver des idées, des histoires, des opinions, des croyances et des faits. C’est un processus qui permet l’éducation, l’information et le divertissement de milliers d’esprits chaque jour. »

 

Considérant le travail accompli par l’industrie chinoise en la matière, le président de l’IPA s’estime satisfait du travail accompli. « L’édition chinoise n’est rien moins qu’une merveille moderne, fondée sur la tradition chinoise profondément ancrée de l’éducation, de la lecture, de la culture et de la littérature. Puisse-elle durer longtemps encore. »

 

L’ensemble du discours est disponible ci-dessous.