L'édition doit créer des livres numériques nativement accessibles

Clémence Chouvelon - 24.04.2015

Edition - Société - Journée mondiale du livre - accessibilité handicap - droit d'auteur


L'UNESCO a ressemblé lors de la journée mondiale du livre et du droit d'auteur, consacrée cette année à l'accessibilité, Alex Bernier de l'association BrailleNet et Sébastien Delorme de Atalan, deux organismes qui travaillent sur l'accessibilité. Le numérique et ses outils s'imposent comme une révolution pour les personnes en situation de handicap. Pour autant, un important travail du côté des éditeurs de contenus reste à faire pour adapter les documents aux différents usages et besoins.     

 

 

Unesco - Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

 Sébastien Delorme, consultant associé chez Atalan (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

 « Ce qui nous faciliterait beaucoup la vie, c'est que les producteurs de contenus, éditeurs comme auteurs, intègrent l'accessibilité directement dans leur chaîne d'édition » a déclaré Alex Bernier, le directeur technique de BrailleNet, qui œuvre depuis 1997 pour l'accessibilité numérique en faveur des personnes en situation de handicap. « Que les fichiers contiennent la restructuration des titres, que les notes soient rattachées à leurs références, que l'on n'ait pas à le traiter ce genre de choses manuellement. »

 

Le travail sur des ouvrages de mathématiques, scientifiques et techniques, mais également les manuels scolaires en général, qui contiennent un grand nombre de schémas, tableaux et formules, est plus conséquent que sur des textes comme des romans.

 

L'offre éditoriale accessible sur les sujets scientifiques, très spécifiques, reste ainsi sous-représentée. « Ces domaines n'intéressent pas que les étudiants ou les experts, ils intéressent tout le monde, alors ils devraient être accessibles à tous. »

 

Les formats DAISY ou EPUB3 qui permettent entre autres d'embarquer des formules mathématiques ou de synchroniser des fichiers audio et textes sont prometteurs pour répondre à ces besoins d'accessibilité, mais, selon Alex Bernier, « nous manquons cruellement d'outils pour les adapter »

 

Sensibiliser à l'accessibilité 

 

Consultant associé chez Atalan, Sébastien Delorme démontre qu'il est impossible pour les lecteurs d'écran de retranscrire vocalement des documents dont la titraille, les images, l'insertion de passage en langue étrangère, ou encore le chapitrage, n'ont pas été travaillé au préalable. La lecture devient ainsi laborieuse et désagréable pour les personnes. « C'est là tout l'intérêt de prendre en compte l'accessibilité dès la conception du document. »

 

Le projet AcceDe PDF, vise à sensibiliser les éditeurs, maquetteurs et tous les organismes désireux de rendre leur contenu accessible à tous, en proposant des ressources en ligne pour apprendre à concevoir et créer des documents PDF accessibles. Atalan projette de réaliser le même type de ressources pour le format EPUB, largement utilisé dans l'édition. 

 

Si l'amélioration de ces technologies participe à l'accessibilité, rappelons que l'action des éditeurs ne doit pas se satisfaire de ce seul format.