L'édition en 2019 : le manga, un moteur de croissance

Antoine Oury - 26.10.2020

Edition - Les maisons - edition 2019 - maisons edition sne - sne bilan 2019


160 maisons d'édition ont participé au rapport du Syndicat national de l'édition consacré aux données économiques du secteur : le chiffre d'affaires total net de l'édition s'élève à 2,8 milliards € en 2019, en hausse de 5 % par rapport à l'année précédente. Si la réforme des programmes et la refonte des manuels scolaires expliquent en partie cette croissance, le secteur se félicite de ce dynamisme.

Éditions Nous


Le nombre d'exemplaires vendus en 2019, pour les 160 maisons consultées par le SNE, augmente également : 435 millions, soit 3,8 % de plus qu'en 2018 (419 millions). Sur ces ventes, le livre de poche pèse pour 14,5 % en valeur et 27 % en volume. Le revenu des éditeurs sur les livres au format poche est passé de 377,1 millions € en 2018 à 386,8 millions € en 2019 soit une croissance de 2,6 %, pour un total de 117,6 millions d’exemplaires écoulés (+2,5 % par rapport à 2018).
 

La production éditoriale des éditeurs a légèrement augmenté en 2019 (+ 0,3%), passant de 106.799 titres publiés en 2018 à 107.143 titres en 2019. On compte toutefois un peu moins de nouveautés (- 0,7 %), au profit des réimpressions (+ 1 %).

Avec un chiffre d’affaires de 571,8 millions €, la littérature reste le premier segment en valeur (21,5 % de parts de marché), en hausse de 0,7 % en 2019. Deuxième secteur pour l'année passée, le scolaire profite donc du contexte et s'en tire avec un chiffre d’affaires de 387,8 millions € (+ 35,9 % par rapport à 2018). Il est suivi par le segment des sciences humaines et sociales, qui représente un chiffre d’affaires de 380,5 millions € (+ 3,2 %). Enfin, jeunesse (351,2 millions €, + 1 %) et livres pratiques (340,7 millions €, + 0,6 %) bénéficient aussi de bonnes dynamiques, en fin de ce top 5.
 
La bande dessinée, les comics et les mangas enregistrent une des plus importantes hausses de cette année 2019, hors scolaire, avec une croissance de 11,3 % des ventes, en valeur. Le SNE l'explique par « la dynamisation du fonds par les éditeurs, les adaptations littéraires en BD, la BD documentaire », mais remarque aussi le succès du manga, dont les ventes ont augmenté de 17,8 % !



Pour les moins bonnes nouvelles, plusieurs secteurs accusent des baisses de ventes, notamment les documents et essais (102,4 millions €, - 3,4 %), les beaux-livres (69,2 millions €, - 5,7 %), les sciences et la médecine (67,6 millions €, - 1,3 %) ou encore la religion (41,5 millions €, - 1,4 %).
 

La librairie, premier circuit de distribution


La diffusion/distribution traditionnelle est le principal canal de vente des ouvrages des éditeurs (76 %). Le second canal est celui de la vente par correspondance (incluant les commandes par internet) avec 11,8 % du total. Viennent ensuite les ventes directes aux grossistes et détaillants (7,9 %), puis les ventes clubs (1,7 %), les ventes directes aux collectivités et administrations (0,8 %) et les autres canaux (1,7 %), indique le rapport du SNE.
 
« Après une mauvaise année 2018, les librairies de niveau 1 ont, à nouveau, connu une baisse de leurs ventes en 2019. Les mouvements sociaux et la grève des transports du mois de décembre ont pénalisé leurs ventes de fin d’année », relève le Syndicat national de l'édition. Les librairies de niveau 2 affichent une tendance positive (+ 5,6 %), « mais il est très probable que ce soient les commerçants en ligne [...] qui aient capté l’essentiel de la hausse affichée sur ce circuit ».
 

D'après le SNE, les grandes surfaces spécialisées tirent leur épingle du jeu grâce à leur stratégie multicanale (commande sur internet avec retrait en magasin, notamment), quand le livre décline dans les grandes surfaces alimentaires, bien qu'il représente toujours le bien culturel le plus vendu dans ces points de vente.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.