Grèce : Alexis Tsipras sauvera-t-il les livres de son pays ?

Clément Solym - 18.06.2015

Edition - Economie - Alexis Tsipras - édition Grèce - rembrouser dette


La crise en Grèce n’affole pas que les marchés et les partenaires européens. Et Alexis Tsipras a désormais le monde entier sur ses épaules, alors que les ultimes échéances se multiplient. Le pays a une dette pharaonique à rembourser, et les différents participants qui prennent part aux échanges ne sont guère confiants. 

 

La Tholos (Delphes, Grèce)

Besoin d'un oracle, urgemment... Jean-Pierre Dalbéra, CC BY 2.0

 

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, ne doit pas se sentir particulièrement confortable non plus. Avec 1,5 milliard € à rembourser avant la fin du mois, la Grèce, si elle n'y parvient pas, et les marchés boursiers seront certainement secoués. Et les demandes de l’Europe, notamment sur les retraites, ne trouvent pas d’écho chez Tsipras. Interdit de toucher aux salaires des fonctionnaires ni aux retraités, a-t-il déjà réaffirmé. 

 

Comme si tout cela ne suffisait pas, les patrons de grandes entreprises comment à donner de la voix, et à faire des mots. Pauvre Grèce... 

 

Le contexte est posé, et l’intervention de Jens Bammel, secrétaire général de l’International Publishers Association, survient donc. Façon cheveu dans la soupe. Ce dernier exhorte en effet le ministre des Finances à protéger la lecture et le livre, donc la culture, dans cette période de crise financière.

 

Dans un courrier, adressé au gouvernement, Bammel explique que l’édition grecque a déjà payé un lourd tribut, puisque depuis 5 années, la diminution de son poids économique est de 40 %.

 

Appelant le pays à maintenir un taux de TVA de 6,5 %, et de conserver la législation fixant le prix de vente par les éditeurs, Bammel insiste : « Les taux réduits de TVA pour les livres font partie d’une politique propre aux plus importantes économies. Cet engagement prend en charge la lecture, l’éducation et l’accès à la connaissance, qui sont les éléments clefs pour bâtir l’avenir économique de la Grèce. »

 

La saillie de l’IPA intervient après que le Premier ministre a proposé de maintenir, pour les biens comme le pain, le lait, les livres, ou le théâtre et encore les soins médicaux, une TVA à 6,5 %. En parallèle, d’autres éléments, comme les paiements par carte de crédit ou débit, seraient taxés à 15 % et 18 % pour les règlements en espèce. Mais ces propositions ont été froidement accueillies par les créanciers, et même les législateurs du pays. 

 

Voici donc que le ministère des Finances a mis en avant la possibilité d’instaurer de nouveaux indices de TVA, et le livre passerait alors à 7,5 %. (via Greek Reporter)

 

Selon les analystes, de pareilles propositions dévoileraient avant tout une ignorance des réglementations européennes en matière de TVA. Et surtout, ne pourraient pas être mises en place, sans occasionner un déficit budgétaire de 5 milliards d’euros. 

 

Dans l’intérêt des habitants, les autorités doivent donc assurer une diversité éditoriale forte, martèle Bammel, et maintenir les publications locales. Un mouvement qui aura pour conséquence de maintenir « une culture nationale du livre et de la lecture ». 

 

« La lecture et les livres constituent une source importante et peu coûteuse de divertissement, d’éducation et d’expression culturelle, autant qu’elles sont vitales pour la santé du système politique. En ces temps difficiles, l’industrie de l’édition grecque mérite ces formes modestes de soutien », conclut Bammel.

 

Si l'on prend en compte que le SMIC tourne autour de 690 € et que le prix moyen d'un livre est autour de 11 €, les réflexions du secrétaire général tombent un peu à plat. 

 

On rappellera également que l’éditeur Zed Books a publié, fin janvier, des extraits du livre de Yanis Varoufakis, Le Minotaure mondial. Dans cet essai économique, diffusé gratuitement en format numérique, l’auteur précisait toute l’importante de la politique du Premier ministre Tsipras, et décrivait l’agenda qui serait mis en place, fondé sur la justice sociale. (via The Bookseller)


Pour approfondir

Editeur : Le Layeur
Genre : mythologie /...
Total pages : 336
Traducteur :
ISBN : 9782915126105

Le grand livre de la Grèce antique

de Collectif

Un panorama de l'art grec qui couvre une période allant de 1600 à 146 avant J.-C. : les évolutions dans les domaines de l'architecture, de la sculpture, de la céramique et des bronzes sont mises en parallèle avec l'histoire du pays et des civilisations minoenne, mycénienne, macédonienne, etc. Avec une présentation succincte de la mythologie.

J'achète ce livre grand format à 24.90 €