Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'édition indépendante monopolise les ventes d'ebooks

Clément Solym - 29.03.2012

Edition - Economie - Grande-Bretagne - livre numérique - librairies


La journée est donc aux bilans, avec celui de Bowker Market Research UK, qui fait état d'un marché du livre ayant chuté de 9 % depuis 2008. Le cabinet d'analyse pointe que la valeur globale des achats, autrement dit, le panier moyen, a pris du plomb dans l'aile, au royaume de Sa Majesté...

 

Steve Bohme, de Bowker, présentait ainsi à l'occasion de la conférence donnée ce jour à Londres, à l'occasion de la conférence Books & Consumers. Une situation pénible pour les librairies, évidemment, alors que le livre numérique continue son petit bout de croissance dans les chaînes de librairies, évidemment, et depuis maintenant un an chez les indépendants. 

 

 

 

Pour ces derniers, la vente de livres numériques a été introduite sur l'année passée, et les indépendants ont permis d'accélérer l'essor des ventes, note l'étude. 

 

Pas très éloigné du client français, le consommateur britannique aura acheté 344 millions de livres durant l'année 2011, soit un chiffre d'affaires de 2,1 milliards £. Une année en légère hausse en volume, mais en baisse de 3 % pour ce qui est de la vente de livres imprimés - que compensent les ventes d'ebooks. 

 

Cependant, si les ventes de livres numériques contrebalancent un peu les pertes constatées, reste que le marché du livre a perdu 9 % depuis 2008, confirme le cabinet d'analyse. 

 

Durant le 4e trimestre 2011, le secteur ebook a représenté 5 % des achats en volume. Or, sur cette portion, les apports en valeur ne sont que de 3 %. Une situation qui s'explique, selon Bowker, puisque la faible valeur moyenne des ebooks vendus par le biais d'autoéditeurs ou de nouvelles sociétés medias.  

 

La Grande-Bretagne talonne pourtant bien la vente d'ebooks outre-Atlantique. La fiction pour adultes est le secteur le plus touché, bien que sa croissance numérique soit à deux chiffres, explique Bowker. 

 

Le livre numérique n'a pourtant pas montré une augmentation forte du nombre de lecteurs durant l'année passée, semble presque regrette Boowker.  (via The Bookseller)