L'édition numérique népalaise toujours à la traîne

Fasseur Barbara - 09.03.2018

Edition - International - Népal édition numérique - Népal ebook numérisation - Népalais liseuse


Bien qu’évoluant en marge des maisons d’édition et auteurs occidentaux, le monde de l’édition népalais est en plein essor. Enfin pour le format papier du moins, car l’édition numérique elle, peine toujours à prendre son envol. Ce qui peut s'avérer étonnant quand on sait que plus de la moitié de la population du pays est présente sur la toile.

 
Nepal Bookshelf 1
aulusgellius (CC, BY, NC, ND, 2.0)
 

Dans un pays plus peuplé que l’Australie avec près de 29 millions d’habitants dont 16 millions se connectent régulièrement à internet, la place du livre numérique semble toute trouvée et pourtant. C'est l’équivalent de la population des Pays-Bas qui a accès à ces ressources en ligne, mais les librairies numériques meurent dans l’œuf.

En 2011, les premières boutiques en lignes proposant des ebooks apparaissent au Népal. Mais aujourd’hui, une seule a survécu, Ebook Nepal dont les fonds sont à orientation académique.

En 2014, la maison d’édition népalaise Kathalaya a tenté l’aventure mobile, lançant une application intitulée « We Read » proposant un catalogue de 163 titres numériques en népalais et par des auteurs népalais fournissant dans la foulée un outil permettant de lire les caractères composant l’alphabet devanagari. Mais le projet a déjà tristement sombré dans l’oubli.
 

WeRead, première plateforme
népalaise de vente d’ebook


Car c’est peut-être là que le bât blesse, la majorité des liseuses occidentales ne peuvent pas afficher les caractères si particuliers de la langue nationale. Sur un marché où les ventes de livres numériques ne sont déjà pas mirobolantes, cet obstacle supplémentaire freine les éditeurs dans leurs désirs d’investissement pour la numérisation.

 

Ajoutons à cela qu’aucun des cinq plus grands revendeurs de livres numériques occidentaux n’est présent sur le territoire népalais et que d’après le site The New Publishing Standard, il n’y a qu’un seul site d’ebook de fiction, Pandulipi Books, à disposition des lecteurs qui souhaitent lire des textes en népalais.

 

Le livre physique dans une belle dynamique
 

De l’autre côté et ce, malgré une population très connectée, c’est l’édition papier qui en profite, avec de nombreux ouvrages publiés chaque semaine et des librairies qui fleurissent à Katmandou. Et si personne ne se bat pour contrôler le marché de l’ebook, la bataille fait rage pour celui de l’édition papier.

 

Le Kathmandu Post fait en effet un tout autre état des lieux pour l’édition papier. D’après l’éditeur Indra Mani Neupane, de la maison Shangrila Books, l’édition papier, « avec un taux de croissance annuel frôlant les 15 % », représente l’une des industries les plus dynamiques du pays.

 

Le pays compte aujourd’hui 70 éditeurs et libraires recensés par l’Association National des Libraires et Éditeurs du Népal. Et ces derniers rivalisent d’inventivité pour attirer l’attention du lectorat. Le site donne l’exemple d’une des principales maisons d’édition, Fine Print, qui a fait les gros titres en 2013 en avançant 1 million de roupies népalaises (environ 7750 euros) à la star de la télévision Vijay Kumar Panday pour ses mémoires, Khusi.

 

Et Ajit Baral, cofondateur de Fine Print, de confier au Kathmandu Post : « On pourrait dire que nous avons ouvert la voie en ce qui concerne la promotion du livre au Népal. En plus des traditionnels lancements et campagnes sur les réseaux sociaux, nous avons imprimé des extraits de l’ouvrage et des marque-pages, nous avons placé des annonces dans les journaux, produit des vidéos YouTube, organisé des repas avec les auteurs, initié des offres intéressantes et nous avons commencé à prendre des prés commandes. »

 

Le site ajoute que les éditeurs admettent qu’une telle compétition permet au marché de continuer à se développer, gagnant aussi bien en qualité qu’en quantité.
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.