L'édition, première industrie culturelle d'Europe, toujours à défendre

Clément Solym - 03.11.2010

Edition - Société - petition - droit - auteur


En début du mois d'octobre, peu avant que je débute la Foire du livre de Francfort, la Fédération des éditeurs européens avait diffusé une pétition, invitant tout un chacun à signer, pour soutenir « un droit d'auteur fort ».

La FEE dans son courrier, réclamait que l'on fasse « respecter la loi en matière de droit de la propriété intellectuelle. De nombreux modèles juridiques sont en place à travers l’Europe afin de permettre aux bibliothèques ou aux autres institutions culturelles de numériser leurs collections.

Lorsque de nouveaux modèles se développent, ils doivent être basés sur une permission explicite des ayants droits
».(notre actualitté)

La pétition est accessible dans son intégralité, à cette adresse.

Or, depuis le lancement, le 6 octobre dernier, jour d'ouverture de la Foire, la pétition a recueilli 1066 signatures au moment où nous écrivons ces lignes.

Pour mémoire : « Les éditeurs veulent pouvoir proposer des livres aux lecteurs sous formats multiples– livres imprimés, livres à télécharger sur des liseuses, livres audio ou offres groupées rassemblant différents formats. Ainsi, leur objectif est de leur proposer un choix plus large. »

Ou encore : « Au niveau européen, nous avons besoin d’un cadre qui soutienne des solutions mises en place par les parties intéressées, développées au niveau des États Membres plutôt que de nouvelles exceptions qui affaibliraient le droit d’auteur. »

Dommage, on ne sait pas combien d'auteurs ont signé la pétition...