L'émotion, une maladie transmissible

Clément Solym - 13.07.2012

Edition - International - Scientific American Mind - Gary Lewandowski - Michael Lenneville


Le chimiste Michael Lenneville et le psychologue Gary W Lewandowski, Jr, professeur à l'Université de Monmouth et co-éditeur de la revue Science of Relationships, expliquent le phénomène de contagion émotionnelle, dans le dernier numéro du Scientific American Mind.

 

 

good morning! - _MG_2631

sean dreilinger via Flickr

 

 

Le processus est plus précisément décrit en trois étapes, au cours desquelles se produirait d'une personne à une autre, un mimétisme inconscient de l'humeur, très subtil, puisque chacun copie des indices corporels et des expressions à peine perceptibles. 

 

Une seconde étape de rétroaction est décrite au cours de laquelle, les états d'âme peuvent  en apparence se contredire, d'après l'observation des comportements. Par exemple, une personne froncerait les sourcils devant un interlocuteur anonyme, qui aurait le sourire aux lèvres. Une dernière étape aboutit finalement vers une synchronisation des humeurs dans ce grand croisement des sensibilités. Bâillements, rires et larmes se passent le mot. Quoi de neuf docteur ?

 

Une autre étude de Lisa A.Neff de l'Université du Texas à Austin et de Benjamin R. Karney, de l'Université de Californie à Los Angeles, après avoir observé 150 couples mariés pendant 3 ans, a récemment montré que le bonheur conjugal est moindre, lorsque la femme souffre d'un stress aigu.

 

Un phénomène amplifié dans les cercles plus intimes entre hommes et femmes qui souligne l'importance de sélectionner un partenaire d'allure positive, pour vivre épanoui.