L'empire de Murdoch sur le point d'être coupé en deux

Xavier S. Thomann - 28.06.2013

Edition - International - Rupert Murdoch - News Corp - News of the World


Dès ce soir, Rupert Murdoch va séparer son empire médiatique en deux entités. News Corp sera désormais réparti en deux sociétés différentes, l'une concernant la presse papier et l'autre dédiée à l'audiovisuel. Par ailleurs, Murdoch se sépare aussi de sa femme Wendi Deng. 

 

 

Rupert Murdoch 2011 Shankbone

Rupert Murdoch, 

David ShankboneCC BY 2.0

 

 

Il s'agit de l'un des plus grands empires médiatiques au monde. Avec ses 34 milliards € de chiffre d'affaires et ses filiales partout dans le monde, difficile d'échapper à News Corp, l'empire des médias créé par Ruper Murdoch. Une omniprésence qui ne plaît pas à tout le monde. 

 

Pour certains les raisons de cette scission sont à trouver du côté du scandale des écoutes, qui a impliqué plusieurs titres britanniques de son empire médiatique. Des rapports indiquent que d'autres marques du groupe Murdoch craignaient pour leur image après ce scandale, qui a conduit à la fermeture du tabloïd News of the World

 

Mais ce n'est pas la raison avancée par Murdoch lui-même. Ce dernier a expliqué que le groupe était devenu trop important pour être géré convenablement. Récemment, lors d'une assemblée d'actionnaires, il expliquait également que cette séparation allait permettre de « libérer le vrai potentiel de notre portefeuille sans équivalent d'actifs, de marques et de filiales ». 

 

Du reste, et comme l'explique l'AFP, la séparation prend effet dès ce soir, après la clôture de la Bourse de New York. La division va s'opérer selon le principe suivant : « ses actionnaires recevront une action de la nouvelle société de presse et d'édition, qui conservera le nom de News Corp, pour quatre titres détenus actuellement ». 

 

Pour ce qui est des rôles dans ce nouvel empire, Rupert Murdoch à la fois président et directeur de 21st Century Fox (le pôle audiovisuel), et président exécutif de la nouvelle firme News Corp. Il disposera d'une place dans les conseils d'administration des deux sociétés, au même titre que ses deux fils James et Lachlan. 

 

Rappelons que l'éditeur Harper Collins fait partie de cet empire et rejoindra donc le pôle papier.