L'engagement des librairies britanniques pour lutter contre la crise des migrants

Cécile Mazin - 02.11.2016

Edition - Librairies - crise migrants humanitaire - livre vente dons - Waterstones Oxfam Italie


Au cours de la réunion Brexit des 28 dirigeants de l’Union européenne, la question des migrants est revenue en force. La sortie de l’UE du Royaume-Uni n’empêche pourtant pas les campagnes de solidarité d’être menées. À l’image de ce que le libraire Waterstones organise, pour les réfugiés.

 

 

 

En partenariat avec le réseau caritatif Oxfam, la chaîne de librairies Waterstones a choisi de s’engager, cette année encore, pour lutter contre la crise humanitaire que représentent les réfugiés ayant fui la Syrie. L’an passé, Waterstones, grâce à la collaboration des éditeurs britanniques, avait fait don de 1 million £ à Oxfam. Des livres dont 100 % du prix de vente public était reversé à l’organisation furent vendus, et la collecte se poursuit.

 

Cette fois, pour tout ouvrage d’Emma Jane Kirby, The Optician of Lampedusa, paru chez Allen Lane, 5 £ sont reversées. Dans l’ouvrage de cette journaliste de la BBC, on raconte l’histoire de sauvetage de migrants, perdus sur un bateau au milieu de la Méditerranée. Il s’agit de l’histoire vraie d’un opticien, travaillant sur l’île de Lampedusa, qui, parti en mer avec des amis, se change en héros en organisant une mission de sauvetage poignante. 

 

James Daunt, PDG de Waterstones, assure qu’il est important de maintenir dans l’esprit de chacun le fait que la crise humanitaire des migrants n’est pas finie. L’ouvrage en question peut rappeler combien le livre est un outil d’information, mais également peut éclairer les situations pour permettre de mieux les comprendre.

 

« Si nous soutenons vraiment ce livre, nous allons en vendre de grandes quantités, et nous espérons alors en tirer une importante somme », poursuit-il.

 

Les événements que la journaliste évoque se sont déroulés voilà trois ans, mais elle-même jure être encore hantée par ces récits. « J’espère que les lecteurs apprécieront de se lancer avec cet homme ordinaire, qui partit en mer avec des amis pour une croisière de fin d’été », explique-t-elle. Mais l’aventure tournera presque au cauchemar.

 

« En Italie, Oxfam offre aux gens des logements et des équipements essentiels comme les vêtements et la nourriture – ainsi qu’une aide sanitaire et juridique », souligne pour sa part Mark Goldring, directeur d’Oxfam Grande-Bretagne. « L’argent généreusement donné par Waterstones à Oxfam sur les ventes de ce livre nous permettra de venir en aide à un plus grand nombre de réfugiés. »

 

À Calais, ce 2 novembre, se déroule l’évacuation de plusieurs centaines de migrants mineurs, qui vivaient jusqu’à lors dans la Jungle. Cette évacuation, d’après les relais dans la presse, se déroulerait dans le calme. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a assuré qu’à la fin de la journée, l’ensemble du centre de soutien alors ouvert serait vidé de ses occupants.

 

L’Opticien de Lampedusa, d’Emma-Jane Kirby a été publié en France aux éditions des Equateurs le 1er septembre. « L’opticien de Lampedusa est un homme ordinaire. Ce n’est pas un héros. Et son histoire n’est pas un conte de fées mais une tragédie : alors qu’il est en vacances sur son bateau pour une virée entre amis, le voilà confronté à la découverte de centaines de migrants se débattant dans l’eau, les visages happés par les vagues. Parce qu’ils fuient leur pays, les persécutions et la tyrannie. L’opticien de Lampedusa raconte le destin de celui qui ne voulait pas voir. » (traduit de l'anglais par Mathias Mézard)

 

via The Bookseller