Ebook : les libraires européens se frottent les mains

Clémence Chouvelon - 12.06.2015

Edition - Amazon - Commission Européenne - EIBF


Alors que la Commission européenne vient d'ouvrir une enquête antitrust contre Amazon, sur un potentiel comportement anticoncurrentiel du groupe sur le marché du livre numérique, La fédération internationale et européenne des libraires (EIBF) a exprimé dans un communiqué son soutien envers cette action de la Commission.

 

Amazon Kindle 2
(Aurimas CC BY-ND 2.0)

 

 

« J’apprécie grandement que la Commission décide d’agir pour le bien d’un marché sous contrôle », a déclaré le docteur Kyra Dreher, coprésidente de L’association des libraires et des éditeurs allemands Börsenverein et de l’EIBF. 

 

« Les pratiques commerciales d’Amazon ont un effet non seulement sur les éditeurs [...] mais elles peuvent constituer une menace pour tous les revendeurs et distributeurs d’ebooks dans nos pays respectifs. En tant que coprésidente de l’EIBF, je salue cette action, qui est profitable à l’industrie du livre européenne et aux consommateurs. » 

 

Tim Godfray, directeur général de l’Association des libraires, souligne que monopoliser le marché n’est jamais bon pour les consommateurs : « Amazon a un pouvoir sur le marché incomparable et est devenu un monstre. Verrouiller les lecteurs Kindle dans un système propriétaire pour empêcher les consommateurs de s’approvisionner chez les librairies qu’ils veulent ne peut pas être une bonne chose pour les acheteurs. Dans l’intérêt des consommateurs, nous voulons voir une concurrence juste et un marché diversifié, et mettre fin à toutes les pratiques restrictives et déloyales. » 

 

La popularité du livre numérique est encore, en Europe, bien moindre qu’aux États-Unis. Ce qui n’empêche pas Amazon d’être devenu un acteur plus que prépondérant sur le sujet. L’enquête de la Commission européenne ciblera les marchés d’ebooks en anglais et allemand, qui sont manifestement les plus importants de l’espace économique européen. 

 

« Ce n’est pas bon quand il y a peu de place pour la concurrence sur le marché de l’ebook, car des entreprises individuelles tentent d’abuser de leur position dominante sur le marché », souligne quant à elle Françoise Dubruille, directrice de l’EIBF, « au contraire, lorsque la concurrence est saine entre les revendeurs, les consommateurs et la société peuvent bénéficier d’une offre d’ebooks variée et riche ». 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.