L'espoir au détour d'une page pour les enfants séparés de leur famille

Fasseur Barbara - 23.07.2018

Edition - Société - Don Livre USA - 2000 Libros Association - Enfants Livre USA


Elizabeth Ballou, poétesse et auteure de Washington DC, a fondé au début du mois de juillet l’association 2000 libros. En association avec Kristin Stadum de DC Books to Prisons, elle lance une grande collecte de livres pour les enfants migrants séparés de leurs familles à la frontière par la politique administrative de Trump.

 



Le but est de faire parvenir des livres en espagnol et/ou bilingues dans les refuges où les enfants sont toujours détenus loin de leur famille à travers tout le pays. Bien que le président Trump ait signé un décret mettant fin à la politique de séparation des familles le mois dernier, l’administration annoncée plus de 2500 enfants encore séparés de leurs parents.

 

Ne trouvant pas d’association permettant de faire des dons de livres à ces enfants incarcérés, Elizabeth Ballou a contacté Kristin Stadum afin d’en créer une : 2 000 libros était né. D.C. Books to Prisons, l’association où cette dernière est bénévole, distribue déjà des ouvrages dans les prisons à travers 34 États.

 

Le 14 juillet, le premier chargement avait pu être envoyé par l’organisation en Californie au Crittenton Services for Children and Families et au Texas à Southwest Key avec, dans les cartons, la traduction en espagnol de la saga Harry Potter ou encore du Petit Prince.

 

Les collectes continuent et l’association est à la recherche de livres neufs ou peu usés, à destination d’enfants du primaire au collège, qui évoquent les cultures latino-américaines, en espagnol ou bien bilingues. Il existe pour le moment quatre points de collecte dans la ville ainsi que deux listes de souhaits, l’une via Amazon et l’autre via le site de la librairie D.C. Politics & Prose. Plus de 2000 bibliothèques se sont jointes au mouvement pour encourager les dons, apprend-on sur leur site.


USA : la littérature jeunesse
au secours des enfants en cage


« Je pense que beaucoup de gens se reconnaîtront si je dis que quand j’étais jeune, les livres me servaient d’échappatoire vers un autre monde, quand les choses ne se passaient pas bien dans ma propre réalité », confie Ballou au DCist.

 

« Les enfants séparés de leur famille sont dans une extrême détresse psychologique et n’ont peut-être pas d’autres moyens de se défendre ou de s’exprimer. » Elle ajoute que « les livres sont une petite façon de montrer à ces enfants et adolescents que de nombreux autres mondes existent. L’espoir, l’amour, le bonheur et l’émerveillement sont disponibles au détour d’une page. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.