L'été de toutes les lectures, pour les Français

Clément Solym - 22.06.2012

Edition - Société - lecture - France - livres


La lecture en France représenterait en moyenne 11 ouvrages consommés durant l'année, avec un pic de bouquinage intensif durant l'été, conclut une étude de l'IFOP, commandée par Feedbooks, le libraire numérique. En effet, durant l'été, ce sont trois ouvrages qui sont dévorés par les Français, avec une honorable parité entre hommes et femmes, durant cette période seulement. 

 

Les chiffres confirment d'ailleurs que les femmes lisent un peu plus que les hommes, 12 livres annuellement contre 10. Et au cours de l'été, c'est le roman policier qui prend toute son ampleur, passant devant les thrillers et les romans sentimentaux. Ainsi, 17 % des livres lus sont des policiers, contre 10 % pour les deux autres genres. 

 

 

reading

Rachel Sian, Flickr

 

 

L'été, serait d'ailleurs la période de fin de surf et de consommation de télévision. On passe de 4h10 de petit écran à 3h10 quotidiennes, et de 3h40 à 2h40 de oueb. Le tout au profit des livres, puisqu'ils gagnent 25 minutes de temps consacré, soit 2h14 durant les congés. 

 

Contrairement à un sondage effectué dans nos colonnes, il semble que le net ne soit pas une valeur importante pour le choix des livres. Pour s'orienter dans les lectures à faire, on retrouve chez les prescripteurs :

  • 52 % la famille
  • 37 % la presse et les critiques littéraires
  • 36 % la notoriété de l'auteur

 

Internet resterait donc un outil plus plébiscité par les jeunes, à 54 % consommateurs de conseils sur la toile, et 56 % les CSP + et ++, pour l'achat de livres. 47 % des répondants achètent en effet en ligne leurs ouvrages. Et le montant moyen serait de 32 €, dépensés justement durant les vacances - avec 9 % d'achats de livres numériques. Et à ce titre, il fallait bien que Feedbooks s'y retrouve, 52 % des consommateurs estiment que le côté pratique des ebooks prime (peu encombrant), et 32 % mettent en avant la rapide disponibilité des oeuvres.

 

Et quid de la BD ? Eh bien, elle représente 3 achats en moyenne, annuellement, et 1 durant la période estivale. Toutefois, les 28/24 ans sont plus intéressés, avec 6 titres annuels.  

 

En matière de prescriptions, les lecteurs de ActuaLitté ont démontré à 40 % qu'ils étaient très indépendants, et se faisaient une opinion seuls. Pour 17 % d'entre les répondants, le net (et tous ses acteurs littéraires, vendeurs, blogueurs et presse) était toutefois une source de renseignements. 

 

Quant à l'exercice d'achat, à 32 % la librairie indépendante prenait le pas, contre 27 % pour internet et 14 % dans les grandes enseignes culturelles. (voir notre sondage)