medias

L'Europe peut mettre un terme à la “famine de livres”

Antoine Oury - 17.01.2017

Edition - International - traité Marrakech - famine livres - IFLA


Le Traité de Marrakech, rédigé en 2013 sous l'égide de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, portait avec lui nombre de promesses, notamment celle, excusez du peu, de faciliter l'accès aux livres des personnes empêchées de lire, malvoyantes ou non voyantes. Pour que ces promesses ne restent pas vaines, plusieurs organisations appellent les responsables européens à agir pour son application en 2017.

 

INJA : Institut National des Jeunes Aveugles

L'Institut National des Jeunes Aveugles, à Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les 16 et 17 janvier prochains, les responsables européens entameront les négociations pour faire entrer les principes du Traité de Marrakech dans la législation européenne. Ce texte à portée internationale entend améliorer l'accès aux livres aux personnes empêchées de lire en facilitant l'adaptation des livres en fichiers accessibles, mais aussi en fluidifiant les échanges d'un pays à l'autre, pour plus de solidarité dans la constitution d'un corpus accessible à tous.

 

L'IFLA, Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques, l'EIFL, Electronic Information for Libraries, chargé de négocier l'accès aux ressources numériques en bibliothèques, et EBLIDA, le Bureau européen des associations de bibliothèques, d'information et de documentation, appellent la Commission européenne, et avant elle le Conseil des Ministres, à ne pas réduire à néant les dispositions du Traité de Marrakech.

 

En effet, certains pays, et l'Allemagne en particulier selon les organisations, tentent d'imposer des restrictions aux dispositions du Traité, notamment l'achat de licences auprès des éditeurs des textes adaptés ou encore la limitation des adaptations à un certain nombre d'établissements ou de bibliothèques.

 

Les organisations ont rédigé une série de propositions à inclure dans la réforme européenne du droit d'auteur, et la législation de l'Union afin de respecter l'esprit du Traité de Marrakech. Elles sont accessibles à cette adresse, en anglais uniquement, ou ci-dessous.