Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'Harmattan Sénégal redistribue les livres censurés par Wade

Clément Solym - 13.09.2012

Edition - International - L'Harmattan Sénégal - Wade - Abdoulaye Diallo


23 livres avaient été victimes de la censure sous l'ex-président  Abdoulaye Wade au Sénégal. L'Afrique respire à nouveau et la maison d'édition l'Harmattan a, depuis Mars 2012,  profité du changement de régime pour replacer les livres dans les rayons des librairies locales. Le 13 juillet dernier, la maison avait organisé une séance de dédicace collective pour ces livres, au West African Research Center (WARC) de Dakar.

 

 

Le journaliste écrivain Abdoul Latif Coulibaly totalisait à lui seul 4 livres, mais le record de la censure est détenu par Mody Niang, avec 5 titres interdits. Voici la liste des 10 auteurs réhabilités en librairies :

 

- Fadel Dia : Wade-Mecum ou le Wadisme en 15 mots-clés 

 

- Abdoul Aziz Diop : Une succession en démocratie. Le Sénégal face à l'inattendu

 

Mame Marie Faye : L'immolation par le feu de la petite fille du président Wade : crimes trahison et fin du régime libéral

 

Mandiaye Faye : Le Sénégal sous Abdoulaye Wade. Banqueroute, corruption et liberticide

 

- Toumamy Mendy :  Politique et puissance de l'argent au Sénégal. Les désarrois d'un peuple innocent  et Sénégal : politiques publiques et engagement politique. La classe politique au banc des accusés -L'illusion démocratique en Afrique : l'exemple du Sénégal

 

- Babacar Sall : Le Stagiaire. Roman d'un Président de la République

 

Mamadou Seck : Le président Wade ou le génie solitaire

 

- Papa Moussa Samba : Les scandales politiques sous la présidence d'Abdoulaye Wade

 

Almamy Mamadou Wane : Le Sénégal entre deux naufrages? Le Joola et l'Alternance

 

- Sémou Mama Diop:Thalès le fou

 

L'Harmattan Sénégal a été fondé en 2009, par le docteur Abdoulaye Diallo, dont les locaux abritent la première librairie universitaire du pays, avec plus 3000 titres. Abdoulaye Wade arrivé au pouvoir par les urnes en 2000, a été destitué le 25 mars 2012, par l'actuel président Macky Sall, auquel s'est rallié l'ensemble de la classe politique sénégalaise.

 

« Ces ouvrages n'ont jamais officiellement été interdits au Sénégal, aucun arrêté n'a jamais prononcé leur prohibition », affirmait Mody Niang, « Ils ont été bannis et proscrits au moyen d'une censure inédite et sournoise, à l'image du régime qui nous a gouverné pendant douze ans », a-t-il ajouté.   

 

Des propos confirmés par Abdoulaye Diallo qui précise que « 300 ouvrages ont été bloqués par la Douane » (voir notre actualitté) Parmi ces  victimes, on compte des hommes politiques comme le défunt Mamadou Dia, ancien président du Conseil sous Léopold Sédar Senghor, des militants de la société civile et des journalistes.