L'histoire de la gifle prend fin... enfin

Clément Solym - 11.02.2008

Edition - Société - enseignant - gifle - relaxé


Le professeur de technologie d'un collège de Berlaimont, près de Maubeuge, est "relaxé". Il avait giflé un de ses élèves qui l’avait traité de « connard ». François Fillon lui avait même apporté son soutien. L’élève à l’origine de l’insulte a été exclu trois jours de son collège.

Le professeur, José Laboureur estime avoir été soutenu par sa hiérarchie. Le rectorat de Lille a infligé une sanction à l’enseignant. Mais ce dernier ne sera ni muté ni suspendu de ses fonctions. Doit-il cette rémission aux nombreuses interventions des syndicats et au soutien des professeurs, au travers des pétitions que cette affaire aura générées ?

Mercredi dernier, 150 personnes s’étaient rassemblées devant le collège Gilles-de-Chin pour montrer leur soutien au professeur. L’enseignant sera tout de même convoqué le 27 mars prochain au tribunal correctionnel d’Avesnes-sur-Helpe sous l’inculpation « violence aggravée sur mineur ».