L'icône de la résistance en Turquie, Asli Erdogan, viendra en France

Cécile Mazin - 20.09.2017

Edition - Société - Asli Erdogan Turquie - liberté expression erdogan - Asli Eerdogan France


L’opposante au régime turc, et symbole désormais de l’oppression qui règne dans le pays, l’auteure Asli Erdogan sera prochainement l’invité de La Grande Librairie, sur France 5. Rappelons qu'en mars dernier, alors qu'elle était interdite de sortie du territoire, elle avait déjà rencontré les équipes de l'émission, à Istanbul.



 

Le système judiciaire turc en est arrivé à ce stade que « les gens sont arrêtés sans même savoir pourquoi. Et ils ne savent ni quand ni s’ils pourront jamais sortir. Croyez-moi, bientôt nous serons arrêtés pour un demi-point d’exclamation ou la moitié d’un point virgule », affirmait l’écrivaine. Et pour cause : elle avait passé plusieurs mois en prison, sur l’ordre de Recep Tayyip Erdogan, le président turc, suite au coup d’État survenu en juillet 2016.

 

Autorisée à voyager depuis fin juin, même si le procès doit encore se tenir, elle sera donc invitée de La Grande Libraire, le jeudi 21 septembre à 20 h 50. Après plus de quatre mois d’incarcération en 2016 pour délit d’opinions, c’est la première fois que Asli Erdogan sort de son pays et s’exprime librement. Un événement.
 

Au nom de la défense et illustration de la liberté littéraire : Asli Erdogan


Seront également présents : Erik Orsenna pour La Fontaine. Une école buissonnière (Stock), Michel Onfray pour Vivre une vie philosophique (Le Passeur), Frédéric Gros pour Désobéir (Albin Michel), Kaouther Adimi pour Nos richesses (Seuil), Asli Erdogan pour Le silence même n’est plus à toi (Actes Sud) et Micha Lescot et Christian Heck viendront lire des fables de La Fontaine.
 

« Une émission placée sous le signe de la désobéissance civile », assure la chaîne. 
 

“Le procès d'Asli Erdogan est une farce”

 


 

Le procès  n’est toutefois pas achevé : il a été reporté au 31 octobre, et l’auteure encourt une peine de prison à vie. D'ailleurs, symbole certes, mais Asli Erdogan n’était pas seule au cours de l'audience qui se tenait en juin dernier : la traductrice de 70 ans, Necmiye Alpay, a également vu l’interdiction de voyager levée. Mais pour des dizaines et de centaines de journalistes et d'auteurs, la Turquie reste l'une des plus grande prison du monde.