L'Île de Malte n'aime manifestement ni lire ni les livres

Clément Solym - 30.04.2008

Edition - Société - Malte - lecture - livres


Au sein de l'Union européenne, l'île de Malte ne ferait pas partie des lecteurs les plus assidus, vient de révéler une étude Eurobarometer. En effet, 54 % de la population a déclaré n'avoir pas ouvert un livre ces douze derniers mois, alors que l'enquête a eu lieu en février et mars derniers.

La moyenne européenne n'est pas jouissive pour autant puisque 28 % des habitants des pays membres sont dans ce cas de figure. Sauf qu'à Malte, on s'affole, parce que l'on a un résultat presque deux fois supérieur...

D'autres chiffres ajoutent à l'inquiétude : 75 % des sondés n'ont pas franchi les portes d'une bibliothèque contre 39 % des Danois, qui y sont allés au moins çà cinq reprises durant l'année. À titre de conséquence, le nombre de bibliothécaires a clairement chuté ces dernières années.

Alors, on peut accuser le manque de promotion des livres, ou se récrier que l'offre n'est guère alléchante. « Mais dans l'ensemble, ces résultats devraient être une source de préoccupation pour nous tous », explique The Malta Independent Online.

Si le reste de l'article tente une vague apologie de la lecture, les chiffres restent éloquents, dans tous les cas.