L'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, pour un islam de France

Clément Solym - 09.09.2010

Edition - Les maisons - imam - republiquer - chalghoumi


Il n'est pas commun, l'imam de la mosquée de Drancy : Hassen Chalghoumi, vient de sortir un ouvrage dans lequel il dévoile certaines appréhensions, sur le devenir de l'islam en France.

Sobrement intitulé Pour l'islam en France, le livre dénonce les risques d'islamisation dans le pays. Déjà connu pour ses positions contre la burqa, Hassen Chalghoumi étrille tout ce qui stigmatise la religion musulmane et lui donne mauvaise presse : le voile intégral, l'excision, les mariages contraints ou encore l'UOIF, l'union des organisations islamiques de France.

L'imam vit toujours sous protection de gardes du corps depuis qu'il a donné un avis étonnant farouchement opposé à la burqa.

Un islam moderne, modernisé

Dans une interview accordée à l'Express, l'imam pose les conditions d'une cohabitation réussie : « La priorité, c'est de former des imams français. Des gens nés ici, qui ont retenu les leçons de l'école républicaine et qui sont attachés à leur patrie. L'islam n'est plus la religion des “immigrés” et des “anciens colonisés”, c'est la foi de plusieurs millions de citoyens français. »

Aujourd'hui, la formation est assurée depuis deux années par la Mosquée de Paris et l'Institut catholique, mais les étudiants formés tardent encore à venir. « Mais le danger, c'est que l'UOIF est dirigée par la mouvance des Frères musulmans. Cette idéologie a fait des centaines de milliers de victimes dans le monde islamique... Autre problème : plus de la moitié des 2 000 imams de France sont nommés par des pays musulmans. Cette ingérence extérieure est incompréhensible. »

Selon l'imam, l'urgence est bien de prendre position alors qu'un racisme anti-musulman monte actuellement, de là la réaction qu'il donne dans Le Parisien ! « Ce n’est pas un islam qui va légaliser le porc ou modifier le Coran ! (il sourit). C’est un islam habité par la France, qui respecte ses valeurs. L’objectif majeur est de régler la question du financement des mosquées. »

Le livre sort aujourd'hui, au Cherche-Midi, et il est coécrit avec Farid Hannache, conseiller de l'imam.