L'impact économique de l'euro dans les librairies suisses

Cécile Mazin - 15.02.2016

Edition - Librairies - impact économique - euro franc suisse - librairies ventes


Si nombre de pays d’Europe ont constaté que le secteur de la librairie avait pris de l’essor durant l’année 2015, la Suisse accuse fortement le coup. Pourtant, même les États-Unis enregistrent une hausse des ventes, la première depuis huit ans. Les modifications économiques que le pays a vécues en 2015 ont frappé fort les tiroirs-caisses de la librairie, tout en favorisant les clients. Mais pas tant que cela, assure-t-on.

 

Genève, Suisse

Genève - Patrick Nouhailler, CC BY SA 2.0

 

 

Pour s’assurer d’une parité entre euro et franc suisse, les libraires du pays ont été contraints de diminuer le prix de vente des ouvrages. Or, pour le chiffre d’affaires, cette décision a coûté cher, précise Thomas Liechti, de LibRomania, située à Berne : 8 % de perte sur l’année 2015, enregistre-t-il. 

 

Sur le pays, en moyenne, la perte financière serait de 5,7 %, assure l’Association des libraires et éditeurs de Suisse alémanique. Marie Musy, de la librairie du Midi à Oron, assure que son établissement a fait des baisses de 10 à 15 %. 

 

Au cours de l’année passée, le prix moyen des livres était fixé à 19,95 francs, alors qu’en 2008, il était de 25 francs et de 21,50 francs en 2014. 

 

Sachant que, durant les 12 mois de 2015, le volume de vente n’a pas diminué, la perte en chiffre d’affaires devient évidente. Or, les lecteurs passant dans les librairies ne se sont pas forcément rendu compte que les ouvrages affichaient un prix revu à la baisse. 

 

Il est d’autant plus complexe de se faire une idée globale du marché que l’on ne dispose pas de fichier commun pour les établissements romands. Reste, comme l’indique la responsable de la communication de la chaîne Payot, Natacha Décoppet, à espérer que l’année 2016 se passe mieux. (via 24 heures)