L'Inde sans complexe face au livre numérique

Clément Solym - 09.05.2012

Edition - International - Inde - livre numérique - edition


Ce n'est plus une nouveauté, l'Inde est devenue la terre promise pour nombre d'éditeurs, et principalement pour la langue anglaise. Les maisons d'édition se multiplient, et l'arrivée des gros joueurs dans le pays est aussi significative de cette évolution. Le groupe Hachette, sous la bannière Hachette Book Group India, s'y est implanté officiellement en mai 2008. Bloomsbury et Simon & Schuster ont  déjà fait part de leur intention de s'y installer. Penguin, Harpercollins, Random House ou Macmillan sont, pour leur part, des acteurs depuis longtemps établis sur le territoire indien. (voir notre actualitté)

 

Or, depuis fin 2010, c'est également vers le livre numérique que le pays s'est aventuré, avec notamment le lancement de différents appareils de lecture numérique, déclinés en tablettes, lecteurs ebook, et ainsi de suite. Un développement de machines locales et low-cost, mais un secteur qui attendait encore de voir comment allait se structurer le marché dans les autres pays. (voir notre actualitté)

 

Dernièrement, c'est un certain David Davidar, auteur connu et reconnu avec des dizaines d'années d'expérience dans l'édition, qui vient d'ouvrir sa maison d'édition. « La croissance globale de l'industrie de l'édition est ici de 10 à 12 % par an », assure-t-il à IBN Live

 

Ainsi, pas question de croire à une chute des ventes de livres papier, bien que ce format ne se développe pas avec la même croissance que celle de l'industrie numérique. Si les téléchargements de livres numériques arrivent à des sommets de 25 % des ventes dans l'édition, à l'international, les ventes continuent d'avancer papier et ebook en Inde.

 

Aleph Book Company, la maison de David Davidar, a été créée l'année passée, avec pour coéditeur Ravi Singh, et en partenariat avec Rupa Publications India. « En Inde, les ventes de livres numériques représentent moins de un pour sent du total des ventes. Mais dans les deux à trois prochaines années, elles peuvent devenir plus importantes, et nous serons prêts pour cela alors que tous les livres seront numérisés dans les six mois suivants leur publication », précise David.

 

Évidemment, la qualité est primordiale, avec une très forte sélection des auteurs qui seront ainsi publiés. « Nous prendrons un livre uniquement si nous croyons passionnément en lui. Ravi ou moi sommes particulièrement impliqués dans le processus de publication de chaque livre de Prashanth Ramasamy [NdR : auteur indien]. »

 

Sa société propose désormais 25 livres avec deux ou trois publications par mois. « À l'heure actuelle, nous ne faisons que paraître des grands formats, mais dès l'année prochaine, nous disposerons aussi de livres de poche. Alors, nous aurons plus de 40 livres par an. »

 

L'approche à venir sera de se consacrer à l'Asie du Sud, avec des auteurs qui parlent du pays et des régions. La connaissance que les deux hommes peuvent avoir des cultures et des traditions devrait largement aider à sélectionner au mieux les titres, et avec une stratégie pareille, de pouvoir croquer un peu dans le gâteau…