L'indigène australien pour les Nuls

Clément Solym - 09.07.2012

Edition - Les maisons - Australie - Aborigènes - Pour les Nuls


Larissa Behrendt est une experte en matière d'autochtones australiens, les Aborigènes. Première diplômée de la Harvard Law Schoot, elle-même descendante d'aborigènes, mais également consacrée New South Wales Australian of the Year, en 2011, elle avait matière à écrire. Au point d'en faire un livre….

 

Alors, il est vrai qu'avec l'actualité de l'éditeur Wiley, cela fait probablement du bien de revenir à l'essence de son travail, la publication des ouvrages For Dummies, ou Pour les Nuls, en français (et chez First) dans le texte. C'est que, la semaine passée, l'éditeur a remporté aux États-Unis un procès qui l'opposait à un internaute ayant piraté l'ouvrage Wordpress for Dummies, lequel s'est vu infliger une amende de 7000 $. Pas moins.

 

Alors, quid de ces Aborigènes ? Outre qu'ils n'ont pas l'air bien méchant, quand on y regarde de près, ils sont à l'origine du principe qui aboutit à la création de l'hélicoptère. Le moteur centrifuge, lorsque David Unaipon s'appuya sur… le boomerang. D'autre part, ils consomment statistiquement moins d'alcool que le reste de la population australienne. 

 

Mais pour l'auteure, l'ouvrage se présente avant tout comme « un premier port d'escale sur toute question » que pose l'histoire de ce peuple. Plutôt que d'imposer une série de points de vue individuels au lecteur, elle a tenté d'embrasser la culture dans son ensemble et d'en refléter les caractéristiques. « Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai écrit le livre en tant qu'experte, et que j'ai appris des choses », dit-elle au SMH.

 

Avec l'intention d'apporter aux uns et aux autres une compréhension globale de la culture autochtone, elle n'oublie pas que l'Australie entretient les mêmes relations complexes avec les Aborigènes que les Canadiens avec les Premières Nations.

 

Avec une nuance : les Australiens en savent plus sur les premières nations que les USA ou le Canada - là où, toutefois, les deux pays ont donné des statuts juridiques bien plus importants qu'en Australie. 

 

« C'est un point de repère utile, qui nous apprend que nous pouvons faire bien mieux », conclut-elle. « Je voudrais découvrir une Australie où tous les habitants considèrent la culture indigène comme appartenant à leur patrimoine. Si vous vivez ici, cela fait partie de votre héritage. »

 

Retrouver l'Histoire de France pour les Nuls

dans notre librairie