L'Indonésie se dote d'un centre du livre à Jakarta

Clément Solym - 02.06.2008

Edition - Société - Indonésie - centre - livre


Encourager les gens de Jakarata à lire, un business man l'a déjà tenté avec un appel médiatique fantasque qui consistait à déverser 100 millions de roupies par-dessus la ville pour promouvoir son nouveau livre. Mais de façon moins légère, un groupe d'éditeur vient de mettre en place le centre indonésien du livre, une grande première dans le pays.

Centre de convergence et de rencontres

Tout à la fois point de rencontre pour les écrivains, les éditeurs, les distributeurs et les fournisseurs autant que pour les organisateurs de festivals et autres foires, Setia Dharma Madjid, président de l'Association des éditeurs indonésiens (IKAPI) se félicite de cette initiative qu'il dirige. « Pour les nouveaux écrivains, c'est une chance qui leur permet de proposer leurs travaux. Les jeunes ont souvent du mal à placer leur manuscrit en faisant du porte à porte auprès de différents éditeurs. Désormais, ils peuvent se rendre au Centre, et y lancer leur livre. »

Jusuf Kalla a inauguré le Centre vendredi, situé au Kelapa Gading Trade Center, au nord de Jakarta. « Les livres sont indispensables à l'amélioration de nos connaissances. Grâce à ce Centre, j'espère que les gens commenceront à réaliser que la lecture de livres est une bonne habitude », déclara-t-il lors de l'inauguration.

Changer les mentalités progressivement

Le problème est que les Indonésiens ont tendance à juger un livre en fonction de sa couverture, estime-t-il, ce qui devrait pousser les éditeurs à mieux réfléchir leur conception des livres. Et bien que le prix d'un livre semble coûteux par rapport au pouvoir d'achat, Setia explique que comparativement à d'autres pays, le prix est bien plus faible.

Alors qu'un Centre pour la téléphonie mobile existait déjà, Sétia trouvait regrettable qu'un espace dédié au livre n'ait pas encore été instauré. Aujourd'hui, des visites sont organisées pour des écoles et l'on incite les étudiants à venir se rendre sur place pour découvrir, de 9 h à 21 h, les nouveaux locaux. Des améliorations sont prévues au fil du temps, mais pour l'heure tout le monde savoure cette réalisation.